Envoyer un courriel à l'auteur
Audrey Duquette
Table des matières

À quoi sert la déclaration du vendeur lors d’une transaction immobilière ?

Dernière modification: 2021/04/20 | Temps de lecture approximatif 5 mins

Après le certificat de localisation, la déclaration de copropriété et l’acte hypothécaire, nous poursuivons notre série d’articles sur les documents de transaction immobilière en vous présentant cette fois la déclaration du vendeur.

La déclaration du vendeur sur l’immeuble, plus communément appelée sous le raccourci « déclaration du vendeur », est un formulaire d’une grande importance, à la fois pour le vendeur et pour l’acheteur d’une propriété.

Lisez la suite de cet article pour apprendre tout ce que vous devez savoir à propos de ce document en immobilier.

Quelle est l’utilité de la déclaration du vendeur pendant une transaction immobilière ?

Femme avec son cellulaire

Créée par l’OACIQ, la déclaration du vendeur est automatiquement utilisée lorsque le vendeur fait appel à un courtier immobilier. Elle sert avant tout à protéger les deux partis concernés lors de l’échange d’une propriété. C’est-à-dire qu’elle protège à la fois le vendeur, qui remplit le document, et l’acheteur, qui le consulte.

Le formulaire permet de dresser un portrait de la propriété en vente. On le présente parfois comme le curriculum vitae du bien immobilier. Celui-ci doit être le plus exhaustif possible. Il se base à la fois sur les connaissances et la bonne foi du vendeur qui doit y inscrire tous les renseignements pouvant affecter la valeur de la maison : son état, son historique, etc.

Ce faisant, la déclaration permet d’atténuer la responsabilité du vendeur en ce qui concerne la qualité de la propriété et de se protéger contre d’éventuels recours. En mentionnant au mieux de sa connaissance les éléments pouvant affecter l’état et la valeur de la demeure, le vendeur diminue les risques d’être tenu responsable en cas de découverte de vices. Ainsi, sans être une garantie complète contre tout recours, la déclaration du vendeur demeure un outil de protection précieux.

Pour l’acheteur, ce document représente également une sécurité quant à l’état du bien immobilier grâce à l’obtention de nombreuses précisions. La déclaration du vendeur permet à l’acheteur potentiel de prendre une décision éclairée au sujet de l’achat, en relevant les facteurs pouvant affecter la transaction.

Si la consultation de la déclaration du vendeur soulève des doutes chez l’acheteur et son courtier, et que ces doutes sont confirmés à la suite des vérifications appropriées, il pourrait être possible d’ajouter des conditions supplémentaires à la promesse d’achat.

Une fois rempli et signé, le document est annexé à la promesse d’achat et remis au prêteur hypothécaire, afin que celui-ci puisse déterminer en toute connaissance de cause les modalités du prêt consenti à l’acheteur.

Quelles informations sont contenues dans la déclaration du vendeur ?

Écriture dans un calepin

Le vendeur, avec la collaboration de son courtier immobilier, doit s’assurer que chacune des sections du formulaire soit remplie. Au besoin, des vérifications (consultation du registre foncier, des rapports d’inspection antérieurs, etc.) peuvent être effectuées pour s’assurer que toutes les informations contenues dans le document sont exactes et éviter les risques d’être tenu responsable d’une fausse déclaration.

Afin de faire le portrait le plus complet possible de la propriété, la déclaration du vendeur doit, en plus de l’identification du vendeur, contenir les renseignements suivants :

  • Année de construction de la propriété ;
  • Année d’acquisition ;
  • Statut de l’hypothèque actuelle ;
  • Servitudes ;
  • État de la toiture, de la plomberie et du système de chauffage ;
  • Problèmes liés à la propriété (dégâts d’eau, contamination du sol, etc.) ;
  • Rénovations et travaux effectués.

Si des rénovations ont été effectuées et que des problèmes mentionnés ont été corrigés, il peut être intéressant pour le vendeur de fournir une preuve pour appuyer ses propos (une facture, par exemple).

Il est possible de consulter un spécimen de la déclaration du vendeur sur le site de l’OACIQ pour connaitre tous les détails qui doivent y être inscrits. Notez d’ailleurs que, pour éviter toute ambiguïté, la plupart des questions ne demandent de répondre que par oui ou non.

La déclaration du vendeur est-elle suffisante pour garantir l’état de la propriété ?

Maison grise

Bien que le formulaire ait pour but de divulguer l’état de la propriété le plus précisément possible, il ne doit en aucun cas être considéré comme le seul gage de qualité de la résidence. L’acheteur doit en tout temps faire appel à des ressources additionnelles pour vérifier l’état réel de la propriété et détecter d’autres problèmes potentiels que le vendeur n’aurait pas mentionnés ou dont il n’aurait pas connaissance.

Pour ce faire, il est fortement recommandé de demander les services de professionnels, comme ceux de l’inspecteur en bâtiment, afin de faire une inspection préachat en bonne et due forme. Il s’agit d’une sécurité supplémentaire non négligeable.

Ce formulaire est-il obligatoire ?

Depuis le 1er juillet 2012, la déclaration du vendeur est un document obligatoire pour toute transaction impliquant un courtier immobilier. Il est également obligatoire lors de la vente d’une propriété ou d’un immeuble résidentiel de moins de 5 logements (ce qui inclut les immeubles détenus en copropriété par indivision).

Toute promesse d’achat de ces types de transactions doit donc être complétée par le formulaire de déclaration du vendeur. Si un vendeur refuse de fournir les renseignements demandés et de signer le formulaire exigé, son courtier immobilier ne pourra pas le représenter.

Dans le cas des propriétés de 5 logements et plus, des immeubles principalement commerciaux et d’un terrain sans bâtiment, la déclaration du vendeur n’est pas exigée, mais demeure fortement recommandée par l’OACIQ.

Y a-t-il un document spécifique pour les copropriétés divises ?

En ce qui concerne les transactions liées aux copropriétés divises, il existe effectivement un formulaire distinct à utiliser. Le courtier immobilier procédant à une telle transaction doit remplir le formulaire Déclaration du vendeur sur l’immeuble — Copropriété divise.

Celui-ci, quoique ressemblant à la déclaration du vendeur commune, inclut des questions spécifiques à la copropriété, au sujet du fonds de prévoyance, des frais de condo, etc. Il contribue également à encadrer de manière plus précise les transactions en lien avec les copropriétés divises.

Le vendeur n’a pas habité la maison : que doit-il déclarer ?

Il peut arriver que le vendeur n’ait jamais été l’habitant de la propriété en question. Ce genre de situation peut se produire dans le cas du décès d’un proche, lorsque la demeure est vendue par la succession, sans garantie légale, ou par un mandataire. 

Évidemment, le vendeur n’a pas à déclarer les renseignements qu’il ne connait pas. Il a tout de même l’obligation de remplir la déclaration du vendeur, en précisant dans la section à cet effet les raisons pour lesquelles il ne peut pas répondre à l’une ou l’autre des questions du formulaire.

Vous avez un projet d'achat ou de vente en immobilier ?

XpertSource.com peut vous aider dans vos recherches pour trouver un  expert en immobilier qui vous guidera dans vos démarches. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en relation avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez être mis en contact avec des experts.

Vous voulez être mis en relation avec des professionnels en immobilier et obtenir des soumissions? Contactez-nous au 1 833 203-7768

Recherche par mots clés...



Trouvez votre professionnel immobilier

Remplissez le court formulaire pour trouver le professionnel que vous cherchez

Remplissez ce court formulaire

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


Obtenez 3 mises en relation pour votre transaction immobilière
Joindre un fichier

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.

Nombre de demandes traitées depuis 60 jours
9010
Nombre d'experts dans notre réseau
1810
Délai moyen de notre réponse
1 heure