Envoyer un courriel à l'auteur
Audrey Duquette
Table des matières

Le certificat de localisation : un document essentiel pour votre transaction immobilière

Dernière modification: 2020/09/22 | Temps de lecture approximatif 4 mins

Avant de signer l’acte de vente d’une propriété, il est essentiel de s’assurer que tout est en ordre pour ne pas être confronté à de mauvaises surprises une fois la transaction conclue. Cela implique d’avoir en sa possession et de prendre connaissance de tous les documents nécessaires attestant l’état de l’immeuble souhaité.

Le certificat de localisation est l’un des documents que vous devrez consulter avant de procéder à la transaction. Voici les informations importantes que vous devez connaître à son sujet.

À quoi sert le certificat de localisation lors d’une transaction immobilière ?

Poignée de main

Document indispensable lors de l'achat et de la vente d'une maison, le certificat de localisation est défini par l’Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec (OAGQ) comme « un document comportant un rapport et un plan par lesquels l’arpenteur-géomètre exprime son opinion professionnelle sur la situation et la condition actuelles d’un bien-fonds ».

Le certificat de localisation permet de démontrer l’état actuel du bien immobilier en fournissant les informations nécessaires par rapport à l’occupation, aux titres, au cadastre, ainsi qu’aux lois et aux règlements qui peuvent l’affecter.

En tant qu'acheteur, il est primordial de prendre connaissance des informations contenues dans le document AVANT de procéder à la transaction, car celles-ci peuvent avoir un impact sur la valeur de la propriété ou empêcher la réalisation de certains projets d’agrandissement ou de réaménagement.

Notez qu’il s’agit d’un document privé qui n’est remis qu’aux intervenants désignés (acheteur, notaire, créancier, avocat, etc.).

Quelles informations se retrouvent sur le certificat de localisation ?

Comme mentionné dans la section précédente, le certificat de localisation est composé de deux parties distinctes : un rapport et un plan.

Le rapport doit entre autres contenir les informations suivantes :

  • L’identification cadastrale de l’immeuble ;
  • Les servitudes (droit de passage, etc.) ;
  • Les empiètements ;
  • La conformité aux réglementations municipales ;
  • Les zones à risque, s’il y a lieu (zone d’inondation, de glissement de terrain, de protection riveraine, etc.).

Le plan, quant à lui, illustre :

  • La superficie, la forme et les dimensions du terrain ;
  • La position de la maison et les dépendances (piscine, cabanon, etc.) ;
  • Les marques d’occupation (haies, clôtures, etc.).

Le certificat de localisation est le seul document pouvant procurer la totalité de ces informations nécessaires à la sécurité de l’acheteur.

Plan maison

Qui a la responsabilité de fournir le document ?

D’abord, il n’y a qu’un arpenteur-géomètre qui peut émettre un certificat de localisation. Il est donc l’expert à contacter lorsque vous souhaitez obtenir ce document.

Bien que le vendeur et l’acheteur peuvent tous les deux faire une demande pour un certificat de localisation, le Code civil stipule que le vendeur a l’obligation de donner à l’acheteur une copie du certificat qu’il possède.

Toutefois, comme le remarque l’Association professionnelle des notaires du Québec (APNQ), « cette obligation manque de précision, puisque le vendeur pourrait remplir son obligation en fournissant un certificat de localisation préparé il y a 15 ans ou qui ne démontre pas la situation actuelle de l’immeuble. Ce document ne serait d’aucune utilité pour l’acheteur. »

Si le certificat de localisation fourni date de plusieurs années ou ne démontre pas l’état actuel de l’immeuble, le notaire pourrait demander à l’acheteur d’en faire produire un nouveau.

Validité du certificat de localisation : peut-il expirer ?

Le délai de validité d’un certificat de localisation n’est pas définitif. Il sera présumé obsolète plus ou moins rapidement en fonction des modifications apportées à la propriété en question.

L’OAGC précise d’ailleurs qu’«il n’y a pas de loi ou de règlement qui rendrait un certificat de localisation caduque ou périmé. Cependant, la société prêteuse ou un notaire prudent peut exiger un certificat récent qui montre l’état actuel des lieux.»

Malgré ce manque de réglementation, les experts s’entendent habituellement pour considérer que la durée de vie du certificat de localisation correspond à une période maximale de 10 ans. Cette durée concorde avec la prescription acquisitive de 10 ans prévue à l’article 2917 du Code civil du Québec.

En tant que vendeur, il est préférable de vérifier la validité du certificat de localisation en votre possession dès que vous décidez de vendre votre propriété pour éviter de devoir ajouter des délais supplémentaires à la vente.

N’hésitez pas à demander conseil aux experts avec lesquels vous faites affaire pour vous guider selon les spécificités de votre situation.

Homme en habit de construction

Quel est le prix du certificat de localisation ?

Selon le guide des tarifs suggérés 2020 de l’OAGQ, le prix d’obtention d’un certificat de localisation (pour une maison unifamiliale en milieu urbain) se situe autour de 1 310,00 $.

De manière générale, la promesse d’achat prévoit qu’un nouveau certificat de localisation devra être payé par l’acheteur s’il ne démontre aucune modification par rapport à celui remis par le vendeur. Dans le cas contraire, si le certificat montre des éléments nouveaux, c’est au vendeur de débourser pour les frais.

Pour obtenir plus d’informations sur les prix reliés aux arpenteurs-géomètres, consultez cet article.

Les délais nécessaires à la production du document

Pour pouvoir vous remettre le certificat de localisation de votre demeure, l’arpenteur-géomètre doit visiter le lieu en question afin de prendre les mesures et noter ses observations. Ce déplacement occasionnera nécessairement un délai avant l’obtention du document.

Selon ce qu’en dit l’OACIQ, vous devez généralement prévoir une période de 4 à 6 semaines pour la confection du certificat. Vous devez également prendre compte « du fait que le notaire devra pouvoir en prendre connaissance, comme pour tout certificat de localisation existant, au moins 20 jours avant la signature de l’acte de vente. »

Pour éviter des délais supplémentaires, vérifiez le certificat de localisation le plus tôt possible et entamez rapidement les démarches appropriées auprès d’un arpenteur-géomètre si un nouveau document doit être produit.

Vous cherchez un arpenteur-géomètre pour obtenir un certificat de localisation ?

XpertSource.com peut vous aider dans vos démarches pour trouver un arpenteur-géomètre. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en relation avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez être mis en contact avec des experts.  

Vous voulez être mis en relation avec des professionnels en immobilier et obtenir des soumissions? Contactez-nous au 1 833 203-7768



Trouvez votre professionnel immobilier

Remplissez le court formulaire pour trouver le professionnel que vous cherchez

Remplissez ce court formulaire

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


Obtenez 3 mises en relation pour votre recherche d’arpenteurs-géomètres
Joindre un fichier

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.

Nombre de demandes traitées depuis 60 jours
5970
Nombre d'experts dans notre réseau
1543
Délai moyen de notre réponse
1 heure