11 janv. 2023reading time icon8 min

Que faire si votre demande hypothécaire est refusée ?

post image
Katarina LacosteKatarina Lacoste
home iconBlogueCourtier hypothécaire
Que faire si votre demande hypothécaire est refusée ?
Facebook iconInstagram iconlinkedIn icon

Vous souhaitez devenir propriétaire ? Supposons ceci : vous faites appel à un courtier immobilier, vous entamez la recherche de la propriété idéale et vous déposez une demande de prêt hypothécaire auprès de votre institution financière… Mais malheureusement, cette dernière se voit être refusée.

Voilà une situation bien embêtante. Pourquoi votre demande de prêt hypothécaire a-t-elle été refusée ? Quelles sont les solutions qui s’offrent à vous ? Trouvons réponse à ces questions et voyons comment vous devez procéder à la suite d’un refus.

Pourquoi la banque refuse-t-elle votre demande hypothécaire ?

Faire face à un refus, c’est décourageant. Particulièrement lorsque vous êtes fin prêt à réaliser votre rêve de faire l’achat d’une propriété et que vous avez trouvé l'habitation rêvée. Mais pourquoi ma demande de prêt hypothécaire a-t-elle été refusée ? C’est probablement la question qui vous brule les lèvres.

Dans tous les cas, il y a diverses raisons qui peuvent expliquer un refus hypothécaire. Voyons lesquelles.

Les impacts d'un mauvais dossier de crédit

Vous avez un mauvais dossier de crédit

Votre dossier de crédit, c’est en quelque sorte le curriculum vitae de vos finances. Un bon dossier de crédit est un élément déterminant de votre acceptation, puisque ce document exerce un grand poids lors de l’étude d’un prêt hypothécaire. 

Quelle est la cote de crédit parfaite pour l’obtention d’un prêt ? Idéalement, celle-ci devrait se situer au-delà des 700. Dans tous les cas, si elle se situe en dessous de 700, vous pourriez avoir de la difficulté à obtenir un prêt auprès d’un prêteur traditionnel.

Certains prêteurs alternatifs acceptent les clients ayant une cote qui se situe entre 600 et 700. Cependant, si vous avez une cote de moins de 600, vous aurez beaucoup de difficulté à trouver un prêteur qui sera prêt à prendre en charge votre dossier.

Pourquoi votre côte de crédit est-elle basse ? Plusieurs facteurs peuvent faire en sorte que votre crédit ait pris une mauvaise tournure. En effet, cela peut être expliqué par :

  • Un mauvais historique d’emprunt ;
  • Des paiements en retard ;
  • L’accumulation importante de dettes ;
  • Une faillite, etc.

Vous n’avez pas d’emploi stable

Lorsque vous déposez une demande pour un prêt hypothécaire, vous devez en quelque sorte prouver au prêteur que vous êtes un bon candidat à faible risque. Pour ce faire, vous devez démontrer que vous avez un emploi et des revenus stables, suffisants pour assurer le paiement régulier de vos versements hypothécaires.

Bien que la plupart des institutions financières s’intéressent majoritairement au poste que vous occupez actuellement, certaines font l’analyse de vos antécédents professionnels des 2 dernières années. Pour ce qui est de votre emploi actuel, les prêteurs requièrent habituellement que vous l’occupiez depuis au moins 3 mois.

Veuillez noter que si vous changez d’emploi pendant le processus d’obtention d’un prêt hypothécaire, votre admissibilité pourrait en être compromise. Si vous êtes travailleur autonome, la tâche pourrait aussi être plus ardue, puisque la banque s'inquiétera davantage de votre capacité de remboursement.

Mise de fonds : un élément essentiel pour votre demande de prêt

Vous n’avez pas une mise de fonds suffisante

Le montant d’une mise de fonds pour l’achat d’une propriété peut grandement varier en fonction du prix de la propriété, du type de propriété convoitée, de la souscription ou non à une assurance prêt hypothécaire, etc. Dans la plupart des cas, la mise de fonds que vous aurez à débourser se situe entre 5 % et 20 % du prix d’achat de la propriété.

Pour une maison d’une valeur de 300 000 $, cela peut s’avérer un montant considérable. Si votre prêteur voit que vous avez peine à économiser ce montant ou que vous l’avez obtenu par le biais d’un prêt, vous ferez sans doute face à un refus.

Votre prêteur à des doutes concernant la propriété convoitée

Évidemment, votre prêteur hypothécaire peut refuser votre demande de prêt s’il considère que le prix d'achat de la propriété que vous convoitez est hors de votre budget. Par ailleurs, il peut également rejeter votre demande si le prix de la maison est beaucoup trop élevé par rapport aux prix des autres propriétés semblables qui se trouvent actuellement sur le marché immobilier.

De plus, le type de propriété que vous envisagez d’acheter est également important dans le processus d’approbation. Effectivement, de règle générale, il est plus difficile d’obtenir un prêt hypothécaire pour l’achat d’une résidence secondaire.

Dans ce sens, votre banque risque d’être plus frileuse à l’idée de vous accorder un prêt si la propriété que vous convoitez est un chalet 3 saisons qui, en raison de sa localisation, n’est accessible que 6 mois par année, ou encore si elle n’est desservie par aucun service municipal.

Les solutions face à un refus

Comment faire pour obtenir une hypothèque quand les banques refusent ?

Le verdict est tombé, votre demande hypothécaire a été refusée. Et maintenant ? Comment devez-vous procéder ? Il est important de savoir que même si vous essuyez un refus, des solutions existent. Voyons donc lesquelles.

1. Tournez-vous vers une autre institution financière

Tout d’abord, ce n’est pas parce qu’un prêteur a refusé votre demande que tous les autres feront de même. En effet, chaque banque met en place ses propres critères d’éligibilité. Pour cette raison, vous ne devez pas vous laisser décourager par le premier refus hypothécaire.

Continuez de magasiner votre prêteur en soumettant votre dossier à d’autres institutions financières. Un courtier hypothécaire peut vous aider dans vos démarches.

2. Trouvez un prêteur alternatif ou privé

Il se peut qu’aucun prêteur traditionnel n’accepte de prendre en charge votre dossier. Si tel est le cas, vous pourriez tenter d'avoir recours à un prêt d'un prêteur alternatif ou privé. Certains de ceux-ci se spécialisent dans la prise en charge de dossiers plus délicats. Cela pourrait être la solution parfaite pour vous.

Cependant, il faut noter que les taux d'intérêt auprès de ce type de prêteur sont habituellement plus élevés que ceux offerts par les banques classiques. De plus, vous pourriez également avoir à débourser une mise de fonds plus considérable pour obtenir du financement auprès d'un prêteur privé. 

En effet, moins votre dossier est idéal, plus votre prêteur - qu'il s'agisse d'un prêteur traditionnel, privé ou alternatif - prend un risque, et plus vous serez pénalisé financièrement.

Mettez de l'ordre dans vos finances

3. Prenez le temps de redresser votre situation financière

Si cela vous semble être une bonne solution, vous pourriez mettre votre projet d’achat sur pause afin de prendre le temps de redresser votre situation financière. Si vous n’êtes pas pressé d’acheter, cela pourrait être l’option la plus judicieuse à long terme.

Vous pourriez profiter de ce temps pour :

  • Adopter de bonnes habitudes financières, comme rembourser au complet le solde de votre carte de crédit chaque mois ;
  • Faire augmenter votre cote de crédit ;
  • Occuper un emploi stable ;
  • Gagner un revenu stable ;
  • Économiser davantage pour votre mise de fonds.

4. Trouvez un cosignataire 

Une autre solution pourrait également être de vous trouver un cosignataire. Qu’est-ce qu’un cosignataire ? C’est une personne qui se porte responsable du prêt de l’emprunteur principal.

Dans le cas où ce dernier ne soit plus en mesure de faire les paiements, c’est le cosignataire qui s’en porte garant. Dans cette optique, c’est une façon pour le prêteur hypothécaire de garantir le remboursement du prêt.

Mais attention, cette option n'est pas sans risque pour l'endosseur qui accepte de cosigner le prêt hypothécaire! Il vaut mieux vous informer avant de vous engager. 

Vous cherchez un courtier hypothécaire?

XpertSource.com peut vous aider dans vos démarches pour trouver un courtier hypothécaire. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en relation avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez être mis en contact avec des experts.

Vous voulez être mis en relation avec des professionnels en immobilier et obtenir des soumissions? Contactez-nous au 1 833 203-7768

Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre projet

Commencez dès maintenant !

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir les dernières informations et offres

Guide gratuit

Téléchargez le guide "COMPRENDRE VOTRE HYPOTHÈQUE"

Découvrez des conseils essentiels et des stratégies pratiques avec notre guide complet ' comprendre votre hypothèque ' .

Télécharger gratuitement
section image

Vous voulez parler à un courtier hypothécaire ?

Nous pouvons vous mettre en contact avec trois de nos experts accrédités