Envoyer un courriel à l'auteur
Audrey Duquette
Table des matières

Tout savoir sur le droit de passage

Dernière modification: 2021/04/21 | Temps de lecture approximatif 5 mins

Vous avez trouvé la propriété de vos rêves, mais celle-ci est soumise à une servitude de passage ? Vous venez d’acquérir un chalet en pleine nature sans accès à la voie publique ? Dans les deux cas, le droit de passage est un enjeu central de votre projet immobilier.

Il est important de comprendre en quoi consiste ce type de servitude, car elle peut, selon le cas, limiter votre droit de propriété lorsqu’elle est située sur votre terrain ou vous garantir un accès à la voie publique. Lisez la suite de cet article pour en savoir plus.

Qu’est-ce qu’un droit de passage ?

Un droit de passage (ou servitude de passage) est une charge imposée à une propriété (le fonds servant) au profit d’une autre propriété (le fonds dominant). Il s’agit essentiellement de permettre à un propriétaire d’accéder à la voie publique par le biais du terrain d’un second propriétaire.

Le droit de passage doit être demandé au voisin dont le terrain offre l’accès le plus facile à la voie publique. Cette facilité d’accès dépend entre autres de la longueur du chemin qui sera nécessaire pour atteindre la propriété et des dommages qui seront causés sur le terrain servant.

Le droit de passage est régi par des règles précises, parfois complexes. Une fois accepté par les parties impliquées, il doit être publié au Registre foncier du Québec pour être valide auprès de tous les futurs propriétaires. Pour ce faire, l’expertise d’un arpenteur-géomètre et celle d’un notaire sont nécessairement requises.

Vous avez conclu une entente avec votre voisin pour emprunter une route sur son terrain, mais la servitude de passage n’a pas été publiée au Registre foncier ? Sachez que si votre voisin vend sa résidence, le nouvel acheteur n’aura pas l’obligation de poursuivre les engagements concernant la voie d’accès. Un droit de passage non publié n’affecte que les parties ayant signé le contrat.

Maison brune

Dans quelles situations peut-on demander un droit de passage ?

Selon le Ministère de la Justice du Québec, un droit de passage peut être réclamé lorsqu’une propriété ne possède aucun accès à la voie publique ou que cet accès est impraticable ou insuffisant. On dit alors que la propriété est enclavée.

Par exemple, si vous achetez un chalet en pleine forêt et que vous ne pouvez vous y rendre par voiture, vous pourriez demander à votre voisin de vous accorder un droit de passage sur son terrain afin de rejoindre le vôtre. En échange, vous devrez payer une indemnité proportionnelle au préjudice subi par le fonds servant.

Si votre voisin accepte de vous offrir un droit de passage sur son terrain, vous devrez contacter un arpenteur-géomètre afin de fixer les limites de la voie d’accès. Vous devrez aussi établir conjointement par contrat la description du droit de passage. Ce contrat doit contenir :

  • La désignation du terrain sur lequel s’exerce le droit de passage ;
  • La désignation de la personne qui profitera de la servitude ;
  • La durée du droit de passage accordé ;
  • Les façons d’exercer le droit de passage ;
  • L’indemnité à payer par le bénéficiaire.

Selon la situation, il peut être pertinent de déterminer l’usage qui pourra être fait de la voie d’accès. Y a-t-il des limites quant à la fréquence et aux heures de passage ? Quel(s) type(s) de véhicules peuvent y circuler ? Par exemple, un gros camion commercial causera sans doute plus de dommages à la voie et sera plus bruyant qu’une voiture standard.

Un notaire devra intervenir pour établir officiellement les termes du droit de passage et, par la suite, publier le tout au Registre foncier du Québec. Cette publication permettra à tous les futurs propriétaires de prendre connaissance de l’existence de cette servitude de passage et de devoir s’y conformer.

Personne signant un document

Peut-on refuser d’accorder un droit de passage ?

Votre voisin n’est pas tenu d’accepter votre requête, en particulier dans une situation où le droit de passage ne serait pas jugé pertinent ou nécessaire. Par exemple, demander accès à la rampe de votre voisin pour mettre votre bateau à l’eau parce que vous n’en possédez pas ou tenter d’obtenir un droit de passage uniquement pour diminuer la distance à parcourir sont deux situations qui relèvent du confort plus que de la nécessité. Le propriétaire pourrait alors refuser votre requête.

Si vous estimez votre demande légitime, mais que votre voisin la refuse, vous pourriez vous adresser à la Cour supérieure pour tenter d’obtenir gain de cause et le contraindre à vous accorder votre droit. Un arpenteur-géomètre vous sera utile pour démontrer la pertinence du droit de passage réclamé. Vous pourriez également appuyer votre point de vue grâce à l’expertise d’un notaire ou d’un avocat, au besoin.

Les devoirs et les obligations liées à une servitude de passage

La servitude de droit de passage implique des obligations pour celui ou celle qui désire l’utiliser. En effet, une fois votre demande de droit de passage accepté par votre voisin et les limites de la voie d’accès fixées par un arpenteur, d’autres démarches devront être effectuées.

Vous devrez d’abord verser au propriétaire l’indemnité convenue lors de vos précédentes discussions. Si certains travaux sont requis, vous devrez prendre entièrement en charge les aménagements nécessaires pour pouvoir faire circuler votre véhicule sur la propriété de votre voisin. Vous devrez ensuite entretenir la voie d’accès et veiller à ce qu’elle ait le moins de répercussions négatives (bris, dégâts, etc.) sur le terrain de votre voisin.

Le propriétaire du terrain sur lequel s’exerce le droit de passage doit, quant à lui, respecter votre droit. Il ne doit en aucun cas prendre des mesures qui viseraient à diminuer ou à limiter l’utilisation de la servitude. Il peut cependant déplacer l’emplacement de la voie d’accès, à condition que cela se fasse à ses frais et que le nouvel emplacement soit tout aussi commode que le précédent. 

Finalement, en fonction de l’entente faite avec le propriétaire ayant subi le droit de passage, vous pourriez devoir remettre les lieux dans leur état d’origine au moment où le droit prendra fin.

Chemin de campagne

La fin du droit de passage

Un droit de passage peut prendre fin dans plusieurs situations. Ce sera notamment le cas si :

  • Le droit de passage n’est plus essentiel à l’utilisation du terrain auquel il donne accès ;
  • L’échéance prévue au contrat arrive à terme ;
  • Le détenteur du droit de passage renonce à ce droit ;
  • Le propriétaire du terrain qui subit le droit de passage rachète ce droit ;
  • La même personne devient propriétaire des terrains concernés par le droit de passage.

Sachez également qu’un droit de passage qui ne serait pas utilisé comme tel par le bénéficiaire pendant une période de 10 ans serait alors réputé prescrit. C’est le cas, par exemple, si la voie d’accès accordée pour la circulation d’un véhicule ne servait qu’à une utilisation piétonnière pendant 10 ans. Le droit de passage deviendrait prescrit et le détenteur perdrait l’autorisation d’y circuler en véhicule.

Vous cherchez un expert en immobilier ?

XpertSource.com peut vous aider dans vos démarches pour trouver un arpenteur-géomètre. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en relation avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez être mis en contact avec des experts.  

Vous voulez être mis en relation avec des professionnels en immobilier et obtenir des soumissions? Contactez-nous au 1 833 203-7768

Recherche par mots clés...



Trouvez votre professionnel immobilier

Remplissez le court formulaire pour trouver le professionnel que vous cherchez

Remplissez ce court formulaire

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


Obtenez 3 mises en relation pour votre projet immobilier
Joindre un fichier

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.

Nombre de demandes traitées depuis 60 jours
12505
Nombre d'experts dans notre réseau
2015
Délai moyen de notre réponse
1 heure