Envoyer un courriel à l'auteur
Audrey Duquette
Table des matières

Quoi faire après un mauvais rapport d’inspection

Dernière modification: 2021/06/09 | Temps de lecture approximatif 4 mins

Après plusieurs semaines de recherches éprouvantes, vous avez enfin découvert une propriété digne de devenir votre prochaine demeure. Vous déposez une offre d’achat conditionnelle à l’inspection de la maison, qui est acceptée par le vendeur. Mais voilà que le rapport d’inspection révèle de nombreux défauts et complique votre décision.

Rares sont les biens immobiliers qui peuvent se vanter d’obtenir un rapport d’inspection parfait. Dans la majorité des cas, plusieurs imperfections seront découvertes par l’inspecteur en bâtiment lors de ses observations. Cela ne veut pourtant pas dire que la propriété est dans un piètre état. Tout dépend de la gravité des problèmes relevés.

Il se peut toutefois que les défauts soient importants et qu’ils méritent votre attention. Certains d’entre eux pourraient même mettre en péril votre projet de devenir propriétaire. Quelles options s’offrent alors à vous ?

Quoi faire quand le rapport d’inspection révèle plusieurs défauts

Contrairement à ce que beaucoup d’acheteurs peuvent penser, ils ne sont pas démunis devant un rapport d’inspection inquiétant. Au contraire, ils ont à ce moment beaucoup de pouvoir, puisque l’issue de la transaction est entre leurs mains. Leur décision fera en sorte de conclure la transaction, pour laquelle chaque partie a travaillé fort, ou de mettre définitivement un terme au processus d’achat.

Salon

Après l’inspection : réception du rapport de l’inspecteur en bâtiment

L’inspection préachat sert à révéler et documenter, à l’aide d’un rapport, toute existence de vices apparents, qu’il s’agisse de signes d’humidité, de fissures, de désuétude… Il s’agit d’une étape cruciale de tout projet d’achat en immobilier, puisqu’elle permet de vérifier la qualité du bien qu’on souhaite acquérir.

Si vous êtes présent lors de sa visite sur les lieux, l’inspecteur vous décrira les problèmes observés. Il est important de rester à l’écoute de ses commentaires et de ses conseils. Vous pouvez d’ailleurs en profiter pour lui poser quelques questions qui vous permettront de préciser votre compréhension de l’état de la résidence.

Une fois terminé, l’expert vous fera parvenir, environ deux jours après l’inspection, le rapport complet de la propriété. Prenez-en connaissance dans les moindres détails, surtout si vous n’avez pas assisté en personne à l’inspection !

En tant qu’acheteur, vous pouvez alors utiliser les informations contenues dans le rapport pour prendre une ultime décision : vous déclarer satisfait et poursuivre la transaction, renégocier les conditions d’achat ou vous retirer définitivement de la transaction.

Gardez en tête que tous les individus impliqués dans la transaction, acheteur, vendeur et professionnels de l’immobilier, ont travaillé fort pour en arriver à cette étape. Il vaut toujours mieux tenter de négocier, lorsque c’est possible, plutôt que de ruiner les efforts de chacun. Une bonne discussion est fortement conseillée.

Vieille maison

Les problèmes découverts lors de l’inspection préachat sont-ils graves ?

Afin de prendre une décision éclairée, la première étape consiste à examiner le rapport d’inspection et à déterminer si les défauts relevés sont mineurs ou majeurs. N’hésitez pas à classer les différents problèmes découverts en plusieurs catégories pour vous aider à y voir plus clair et guider votre choix.

Les défauts mineurs se règlent généralement assez bien. Ils ne devraient donc pas servir à renégocier les termes du contrat et encore moins mener à l’avortement de la transaction.

Les défauts « intermédiaires », soit parce qu’ils sont dérangeants ou coûteux, peuvent faire objet d’une discussion pour essayer de trouver un accord qui conviendrait aux deux parties.

Les défauts graves, quant à eux, devraient nécessairement se retrouver au cœur de vos négociations. Même dans le cas de problèmes majeurs, il peut être possible de trouver un terrain d’entente avec le vendeur. Ne vous laissez pas démoraliser avant d’avoir tenté d’en arriver à un compromis. Dans le meilleur des cas, vous trouverez une solution qui satisfera les deux parties.

Les options possibles en cas de découverte de vices lors de l’inspection

Réparation d'une fenêtre

Effectuer les travaux de réparation

Après avoir pris connaissance du rapport d’inspection, vous pourriez tout simplement décider qu’une des parties s’occupera des rénovations à effectuer. Un propriétaire motivé à vendre sa maison pourrait ainsi accepter d’entreprendre certains travaux avant de quitter la résidence. À l’opposé, vous pourriez vouloir faire vous-même les réparations nécessaires pour vous permettre de transformer la demeure à votre goût.

Renégocier le prix de vente de la propriété

Dans le cas où le propriétaire ne souhaiterait pas effectuer les travaux, mais que vous n’êtes pas prêt à accepter le contrat de vente convenu avant l’inspection, vous pourriez renégocier le prix d’achat.

Vous pourriez ainsi revoir votre offre à la baisse pour compenser le prix estimé des rénovations. Cela vous permettra de respecter votre budget d’achat, malgré la présence de travaux supplémentaires.

N’hésitez pas à faire évaluer le coût des réparations les plus importantes en consultant des professionnels de la rénovation. Établissez ensuite quelle portion des coûts vous pourriez utiliser pour demander une réduction du prix de vente. Par exemple, si le toit nécessite d’être refait, vous pourriez négocier avec le vendeur l’équivalent de la moitié du coût de remplacement. Vous économiserez ainsi sur une bonne partie du prix des travaux et aurez un nouveau toit pour votre propriété.

Portefeuille et clés

Retirer l’offre d’achat

Si les vices relevés lors de l’inspection sont très importants, comme un défaut dans les fondations qui menace la structure de la maison, ou si le vendeur refuse toute négociation, vous pourriez ultimement choisir de vous retirer complètement de la transaction.

Cette décision n’est pas à prendre à la légère, puisque le vendeur et vous recommencerez vos projets à zéro. Toutefois, il vaut parfois mieux en arriver à cette conclusion plutôt que d’acquérir un problème trop grand et trop dispendieux à gérer.

Malgré un rapport d’inspection satisfaisant, vous avez découvert un vice caché quelque temps après avoir acheté la propriété ? Pas de panique ! Consultez notre article Vices cachés : quoi faire lors de leur découverte pour connaitre les démarches à effectuer.

Vous souhaitez faire inspecter une propriété ? 

XpertSource.com peut vous aider dans vos démarches pour trouver un inspecteur en bâtiment. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en relation avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez être mis en contact avec des experts.  

Vous voulez être mis en relation avec des professionnels en immobilier et obtenir des soumissions? Contactez-nous au 1 833 203-7768

Recherche par mots clés...



Trouvez votre professionnel immobilier

Remplissez le court formulaire pour trouver le professionnel que vous cherchez

Remplissez ce court formulaire

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


Obtenez 3 mises en relation pour votre recherche d'inspecteur en bâtiment
Joindre un fichier

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.

Nombre de demandes traitées depuis 60 jours
11027
Nombre d'experts dans notre réseau
1967
Délai moyen de notre réponse
1 heure