Envoyer un courriel à l'auteur
Audrey Duquette
Audrey
Duquette

(Rédactrice)
Table des matières

Vendre une résidence secondaire au Québec : ce qu’il faut savoir

Dernière modification: 2021/10/14 | Temps de lecture approximatif 6 mins

En raison du contexte actuel, de nombreux Québécois rêvent de s’évader de leur habitation quotidienne pour voir un nouvel horizon. Les chalets et les résidences secondaires sont donc très prisés.

Si vous aviez prévu vendre votre résidence secondaire prochainement, sachez qu’il est encore temps de profiter de l’effervescence du marché. Toutefois, quelques éléments doivent être considérés avant d’aller de l’avant avec votre projet de vente. Il ne s’agit pas d’une décision à prendre à la légère, notamment parce qu’elle peut avoir un très gros impact sur votre portefeuille.

Voici donc quelques facteurs à connaître avant d’aller de l’avant avec votre projet de vente.

Vendre un chalet : quelques aspects à considérer

Vendre sa résidence secondaire : maison grise dans la forêt

Mettre en valeur sa propriété pour mieux vendre

Comme dans tous les projets en immobilier, il ne suffit pas d’afficher sa propriété pour qu’elle se vende par elle-même. Vous ne vendriez pas votre maison sans faire quelques retouches pour la faire paraître sous son meilleur jour. Cela vaut également pour votre chalet ou tout autre type de résidence en votre possession.

Même si elles sont en demande, les résidences secondaires ont besoin d’un petit coup de pouce pour trouver leur prochain acquéreur. Vous devrez donc prendre un minimum de temps pour vous assurer de mettre la vôtre en valeur, que ce soit en redonnant une nouvelle couche de peinture, en modernisant le décor ou en pratiquant quelques techniques de home staging afin de susciter un coup de cœur chez les acheteurs potentiels.

La rénovation prévente

Dans certains cas, vous pourriez également devoir effectuer quelques rénovations, plus ou moins importantes, afin d’améliorer l’état général de votre chalet. Cela vaut d’autant plus si vous n’avez pas porté une attention particulière à votre habitation depuis quelque temps. Une résidence en mauvais état est habituellement boudée par les acheteurs. Vous mettrez donc toutes les chances de votre côté en vous occupant des défauts nécessitant votre intervention.

Si vous ne savez pas par où commencer, vous pourriez requérir l’avis d’un professionnel en demandant une inspection prévente. Un inspecteur en bâtiment viendra alors examiner votre propriété, ce qui vous permettra d’avoir l’heure juste sur les différents travaux à effectuer avant de rendre votre demeure disponible sur le marché.

Un acheteur prudent exigera une inspection avant d’acquérir un bien immobilier. En devançant sa demande, vous démontrerez non seulement votre bonne foi, mais vous pourrez également corriger les problèmes les plus importants. Vous éviterez ainsi de devoir diminuer votre prix de vente et améliorerez vos chances de conclure la transaction plus rapidement.

Évidemment, cela nécessitera un investissement de temps et d’argent plus ou moins important, en fonction des défauts découverts. Mais gardez en tête qu’il s’agit d’une mesure préventive dont vous tirerez avantage.

Données et statistiques financières lors de la vente d'un chalet

Les répercussions fiscales de la vente de votre résidence secondaire

L’impact financier de votre chalet est sans aucun doute le point le plus important à considérer avant d’aller de l’avant avec votre projet de vente. En effet, d’un point de vue fiscal, il existe une différence majeure entre une résidence principale et une résidence secondaire. La vente de cette dernière pourrait vous coûter très cher en fonction des profits que vous aurez réalisés depuis la date d’achat de votre propriété.

Si vous possédez plus d’une habitation, vous devez impérativement retenir ceci : au moment de produire votre déclaration de revenus, vous pourrez déterminer quelle propriété vous souhaitez désigner en tant que résidence principale. Lors de la vente d’une résidence désignée comme « principale » pour une ou plusieurs années, le gain en capital pourrait être partiellement ou totalement exempté d’impôt, contrairement à une résidence secondaire. Ainsi, si votre chalet a pris plus de valeur que votre maison depuis que vous l’avez acheté, il serait probablement avantageux de le désigner comme étant votre résidence principale.

Notez toutefois que vous ne pouvez indiquer qu’une seule résidence principale pour chacune des années où vous êtes propriétaire. Vous ne pouvez pas, pour une même année, désigner plus d’une résidence principale. Dans le cas d’un couple, par exemple, l’habitation choisie doit être la même. Elle ne peut pas être différente.

Si vous décidez de conserver le titre de résidence secondaire pour votre chalet ou votre propriété, sachez que vous pourriez vous retrouver avec une importante facture fiscale à payer lors de sa vente.

Ce qu’il faut savoir sur le gain en capital

Le gain en capital correspond à l’augmentation de la valeur subie par votre bien immobilier entre le moment où vous en avez fait l’acquisition et celui où vous vous en séparez. En d’autres termes, il s’agit de la différence entre le prix de vente et le prix d’achat original, moins certaines dépenses déductibles.

Si vous décidez de vendre votre résidence secondaire, sachez que vous devrez ajouter 50 % du gain en capital réalisé lors de la vente à votre déclaration de revenus annuelle. La moitié des profits obtenus sera donc imposable.

Ainsi, si vous avez acheté un chalet à 100 000 $ il y a plusieurs années, que vous n’avez pas de dépenses déductibles et qu’il vaut maintenant 250 000 $, le gain en capital sera de 150 000 $. La moitié de ce montant sera imposable. Vous devrez inclure un gain de 75 000 $ à votre déclaration de revenus.

Et pour ceux et celles qui espéreraient économiser de l’impôt en transférant à un prix ridiculement bas leur résidence secondaire à une personne de leur entourage, sachez qu’il s’agit d’une très mauvaise idée. Cet article paru dans le Journal de Montréal l’été dernier explique en détail les répercussions négatives que cette décision pourrait avoir sur votre portefeuille.

Vente d'une résidence secondaire : argent et déduction financière

Les déductions possibles

Lors de la vente de votre résidence secondaire, vous pourriez tout de même être en mesure de déduire certaines de vos dépenses du gain en capital obtenu, afin de diminuer votre facture d’impôt. C’est le cas de la commission payée à un courtier immobilier ou de certains travaux que vous auriez effectués à votre chalet au cours des années.

Ce n’est cependant pas toutes les rénovations qui sont admissibles : celles qui pourront être déduites doivent servir à améliorer le bâtiment, en ajoutant un garage par exemple et non pas simplement à l’entretenir et à réparer ce qui brise naturellement au fil du temps. Veillez également à conserver les factures des améliorations afin de pouvoir prouver quelles rénovations ont été faites et quel a été leur coût.

Reprenons ici notre exemple précédent : vous avez acheté un chalet à 100 000 $ il y a plusieurs années et avez investi 30 000 $ dans des travaux majeurs. Votre propriété vaut désormais 250 000 $. Voici le calcul qui sera effectué pour obtenir le montant du gain en capital :

Prix de vente (250 000 $) – prix d’achat incluant les rénovations (130 000 $) = 120 000 $

Le gain en capital réalisé sera donc de 120 000 $ et 50 % de ce montant sera imposable. Un total de 60 000 $ devra être inclus à votre déclaration de revenus, contrairement à 75 000 $ sans les déductions applicables.

Parce qu’elle peut avoir un impact important sur votre fiscalité, la vente de votre résidence secondaire ne doit pas être prise à la légère. Il est d’ailleurs recommandé de faire affaire avec un professionnel dans le domaine, tel qu’un fiscaliste ou un planificateur financier. Celui-ci pourra s’assurer d’optimiser la désignation de vos habitations et vous aider à prendre la meilleure décision en fonction de votre situation.

Travailler avec des professionnels de l’immobilier pour bien vendre votre résidence secondaire

En plus de faire appel à un professionnel pour vous aider à mieux comprendre les répercussions fiscales de votre décision, il est fortement recommandé de travailler en collaboration avec des experts en immobilier afin de faciliter votre projet de vente.

Un courtier immobilier est entre autres l’un des meilleurs alliés à avoir à ses côtés pour tout achat ou vente en immobilier. Choisir un expert ayant une bonne connaissance de la région dans laquelle est située votre résidence secondaire est un atout majeur pour votre projet. Il saura comment mettre votre propriété en valeur et comment lui offrir la meilleure visibilité possible. Vous serez ainsi certain de vendre votre résidence au prix idéal et dans les meilleurs délais.

Vous cherchez un expert pour la vente de votre résidence secondaire ?

XpertSource.com peut vous aider dans vos démarches pour trouver un  courtier immobilier. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en relation avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez être mis en contact avec des experts.

Vous voulez être mis en relation avec des professionnels en immobilier et obtenir des soumissions? Contactez-nous au 1 833 203-7768

Recherche par mots clés...



Trouvez votre professionnel immobilier

Remplissez le court formulaire pour trouver le professionnel que vous cherchez

Remplissez ce court formulaire

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


Obtenez 3 mises en relation pour la vente de votre résidence secondaire
Joindre un fichier

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.

Code fr
Nombre de demandes traitées depuis 60 jours
15150
Nombre d'experts dans notre réseau
2117
Délai moyen de notre réponse
1 heure