Envoyer un courriel à l'auteur
Audrey Duquette
Table des matières

Devriez-vous vendre votre maison à la retraite ?

Dernière modification: 2021/04/22 | Temps de lecture approximatif 7 mins

Si vous avez pris votre retraite récemment ou si vous prévoyez de la prendre bientôt, vous avez probablement commencé à vous questionner sur ce que vous allez faire avec votre maison. Devriez-vous tenter d’y demeurer le plus longtemps possible ? Devriez-vous plutôt la vendre et déménager dans une résidence plus petite ?

La décision de vendre ou de garder votre maison lors de votre retraite relève avant tout d’un choix personnel et de divers éléments liés à votre situation. Votre santé, l’état de vos finances et de vos épargnes, la taille et les exigences d’entretien de votre demeure ainsi que vos projets de retraite sont tous des facteurs qui pourraient influencer votre décision.

Vendre sa propriété à la retraite : devriez-vous louer ou acheter une habitation plus petite ?

Maison blanche

Au moment de la retraite, il est tout à fait légitime que vous vous posiez des questions relativement à votre lieu de résidence présent et futur. Si vous êtes dans la maison familiale et que vos enfants (s’il y en a eu) ont quitté le nid, la propriété pourrait sembler trop spacieuse pour vos besoins actuels.

Souhaitez-vous réellement continuer à payer pour une habitation trop grande ? Sans compter tout l’entretien et la gestion qui l’accompagne… Même si elle est remplie de souvenirs, il est parfois plus judicieux et viable de vendre la maison que d’y rester.

Malgré cela, il se pourrait que vous n’envisagiez pas de vous départir de votre propriété. Après tout, prendre votre retraite ne signifie pas que vous devez renoncer à vos habitudes de vie et au plaisir que vous avez à être dans le confort de votre foyer ! Vous pouvez très bien retarder votre projet de vente à plus tard. Il ne faut surtout pas que vous vous forciez à prendre une décision qui risque de vous rendre malheureux.

Vous hésitez et ne savez pas quel choix faire ? Voici quelques pistes de réflexion pour vous aider à déterminer ce qui vous conviendrait le mieux.

Vendre sa maison pour acheter une habitation plus petite

Une des options très prisées par les retraités qui vendent leur maison est d’acheter une habitation plus petite. Les condos sont particulièrement populaires dans ce contexte, puisqu’ils permettent de rester propriétaire (et de générer un capital lors de la vente) tout en diminuant les besoins d’entretien. Ils semblent donc combiner le meilleur des deux mondes.

Il ne faut pourtant pas oublier de prendre en compte les frais de condo, qui peuvent s’avérer assez élevés. Dans le cas de réparations ou rénovations majeures, les copropriétaires pourraient devoir débourser un gros montant. Sachez cependant que certaines associations de condos proposent des tarifs et des services spéciaux pour les personnes plus âgées, ce qui peut réduire la facture mensuelle.

Malgré votre bonne volonté, il se pourrait que la vie en condominium ne soit tout simplement pas pour vous, en particulier si vous vivez dans une maison unifamiliale depuis plusieurs années. Habiter en copropriété signifie devoir faire des compromis et des choix sur une base commune. Pour un propriétaire ayant pris les décisions seul pendant de nombreuses années, cette collaboration pourrait s’avérer plus difficile qu’elle semble l’être de prime abord.

Les condos ne sont toutefois pas l’unique option possible pour réduire votre espace habitable sans délaisser votre rôle de propriétaire. Vous pourriez par exemple tenter l’expérience des mini-maisons, des petites habitations optimisées pour maximiser l’espace malgré la superficie habitable limitée. Celles-ci vous permettent de diminuer la taille de votre demeure et vos besoins d’entretien tout en profitant généralement d’une plus grande superficie extérieure. Vous pourriez même décider de choisir une mini-maison sur roues pour vous déplacer et explorer un mode de vie nomade.

Salon

Vendre sa maison pour louer une résidence

Si vous ne souhaitez pas acheter une nouvelle propriété après la vente de votre maison, la location d’un appartement pourrait s’avérer être une bonne option pour vous. Il faut cependant que vous soyez prêt à délaisser votre statut de propriétaire au profit de celui de locataire, ce qui pourrait paraître comme une « perte de liberté » pour certains. Il y a effectivement plus de restrictions à respecter dans le cas d’une location que d’un achat.

Évidemment, vous n’avez pas à vous diriger immédiatement vers une maison de retraite ou vers un appartement réservé aux personnes âgées. Il existe de nombreuses autres alternatives abordables et viables. Vous devez choisir le type de logement locatif qui vous convient le mieux.

Dans tous les cas, vous devez garder en tête que les frais de location peuvent représenter une portion importante de votre budget mensuel. Le prix des loyers, toutes résidences confondues, peut s’avérer très dispendieux dans certains secteurs. Vous devrez prendre cette charge financière en compte au moment de faire vos prévisions et votre budget pour votre retraite.

Pour vous aider à y voir plus clair, vous pouvez analyser vos dépenses mensuelles en tant que propriétaire et comparer le tout à celles que vous aurez à assumer si vous devenez locataire.

Notez que certaines communautés d’habitations dédiées aux personnes plus âgées offrent les services publics à leurs résidents, ce qui peut les rendre plus abordables que certains autres logements.

5 questions à vous poser pour vous aider à faire un choix

Si vous n’êtes toujours pas certain de l’option qui vous convient le mieux, voici quelques questions que vous pouvez vous poser pour vous aider à faire un choix.

1. Puis-je me payer mon mode de vie actuel ?

Après la retraite, beaucoup de gens doivent compter sur un revenu fixe moins élevé que pendant leurs années de travail. Ils doivent donc tenter de tirer le maximum des économies accumulées au fil des ans.

Vivre dans une maison nécessite un entretien régulier qui peut représenter beaucoup d’efforts et un coût assez élevé. Évidemment, ce coût diminue grandement si la propriété est payée et que l’hypothèque est remboursée en entier, mais il faut quand même considérer les frais de chauffage, les taxes municipales, etc. Demeurer dans la maison familiale peut donc s’avérer assez dispendieux, parfois même trop cher pour être viable lorsque le revenu n’est plus aussi élevé à la retraite.

2. L’espace disponible correspond-il à mes besoins ?

Les enfants sont partis et la maison est rendue trop grande pour vos besoins ? Si vous avez plusieurs pièces inutilisées, vides ou vainement encombrées d’un surplus d’objets, il s’agit probablement d’un signe que votre résidence ne vous convient plus. Il pourrait alors être judicieux de trouver une habitation plus petite.

Points d'interrogation

3. Puis-je entretenir ma demeure actuelle ?

Il arrive que certaines tâches du quotidien deviennent plus exigeantes en vieillissant. Les diverses activités d’entretien, telles que la tonte de la pelouse, le ramassage des feuilles ou le déblaiement de la neige, peuvent s’avérer plus difficiles. Mieux vaut donc prévoir ces embûches à venir que de les subir.

Si vous avez de la difficulté à entretenir votre maison, cela pourrait être dangereux pour votre santé et augmenter le risque de blessure. Vous pourriez aussi faire diminuer la valeur de votre habitation, car une propriété en mauvais état est moins appréciée par les acheteurs potentiels. Vous aurez ainsi moins d’argent dans vos poches lors de sa vente.

Dans certains cas, il se pourrait que ce ne soit pas une question de capacité, mais plutôt de volonté. Voulez-vous réellement continuer de passer autant de temps à entretenir votre propriété ou préféreriez-vous utiliser votre temps libre pour faire d’autres activités ?

4. Quel mode de vie me convient ?

Réfléchissez au style de vie que vous désirez avoir pendant votre retraite. Rêvez-vous de partir en voyage régulièrement ? Si vous prévoyez de découvrir le monde, il n’est peut-être pas nécessaire de conserver votre maison, en particulier si vous n’avez pas l’intention d’y résider fréquemment.

Vous souhaitez développer vos talents de jardinier ? Il se pourrait que vous ne vouliez pas réduire la taille de votre habitation, mais peut-être qu’une maison en campagne serait plus appropriée à votre projet de retraite que votre propriété en ville.

5. La vente de la maison m'offrirait-elle un bon retour financier ?

Si vous avez acheté votre demeure il y a plusieurs années, il se pourrait que vous ayez terminé de rembourser votre hypothèque. Si vous l’avez bien entretenu, votre propriété a probablement pris de la valeur en cours de route. Il peut s’agir d’une source de revenus intéressante si vos liquidités diminuent pendant votre retraite. Vous pourriez alors décider d’investir l’argent obtenu dans une plus petite maison, plus facile à entretenir, dans un condo ou dans un loyer mensuel.

À moins que les paiements de votre hypothèque soient trop élevés pour vos revenus de retraite ou que vous soyez dans l’incapacité d’entretenir votre maison, garder votre demeure encore quelques années pourrait aussi s’avérer avantageux sur le plan financier. En effet, votre propriété continuera probablement de prendre de la valeur au cours des années. Votre gain en capital au moment de la vente sera donc plus important.

Boites de déménagement

Déménager après la retraite : mieux vaut prévoir que subir les événements

Si vous êtes en pleine santé et que vous arrivez encore à effectuer toutes les tâches du quotidien, il est tout à fait compréhensible que vous n’envisagiez pas de déménager dans un endroit plus petit pour l’instant. Mais qu’arriverait-il si un événement fâcheux survenait à l’improviste dans quelques années ?

Plusieurs personnes âgées qui ont décidé de conserver la maison familiale se retrouvent dans la triste situation d’être obligé de trier leurs affaires et quitter malgré eux lorsque la maladie survient ou que leur conjoint décède. C’est pourquoi il vaut parfois mieux déménager dans un logement plus petit et plus adapté quand les membres du ménage sont encore en santé.

Pour préparer la transition, vous pouvez commencer par éliminer certaines choses dont vous ne vous servez plus au quotidien pour libérer de l’espace dans votre demeure. Vous aurez moins d’objets à déplacer lorsque vous serez prêt à déménager. Cela permettra aussi de faciliter la tâche de vos bénéficiaires (enfants ou autre) qui devront gérer vos effets personnels en cas de maladie ou de décès.

Évidemment, vous n’avez pas à vendre votre maison dès que sonne l’heure de la retraite. Il faut avant tout que vous respectiez votre volonté et vos capacités. Mais commencer à y penser est une bonne initiative.

N’hésitez pas à consulter notre Guide pratique pour la vente d’une propriété pour connaître toutes les étapes liées à la vente de votre maison.

Vous cherchez un expert pour vendre votre maison ?

XpertSource.com peut vous aider dans vos démarches pour trouver un courtier immobilier. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en relation avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez être mis en contact avec des experts.

Vous voulez être mis en relation avec des professionnels en immobilier et obtenir des soumissions? Contactez-nous au 1 833 203-7768

Recherche par mots clés...



Trouvez votre professionnel immobilier

Remplissez le court formulaire pour trouver le professionnel que vous cherchez

Remplissez ce court formulaire

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


Obtenez 3 mises en relation pour la vente de votre maison
Joindre un fichier

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.

Nombre de demandes traitées depuis 60 jours
12504
Nombre d'experts dans notre réseau
2015
Délai moyen de notre réponse
1 heure