Table des matières
Envoyer un courriel à l'auteur
Audrey Duquette
Audrey Duquette

Hausse du taux directeur : quel impact sur votre projet immobilier?

#Actualités immobilières

Dernière mise à jour : 2022-10-26 13:53:30

C’est arrivé : comme anticipé dans nos prévisions pour 2022, le taux directeur de la Banque du Canada a subi une première augmentation le 2 mars dernier. En ce 26 octobre, une sixième hausse consécutive s'est produite. La banque centrale a ainsi relevé son taux de 50 points de pourcentage, le faisant passer de 3,25 % à 3,75 %. 

En poursuivant la hausse de son taux directeur, la banque centrale du pays poursuit sa lutte pour contrer l’inflation en cours. Et ce n’est pas sans raison, puisque celle-ci est persistante et bien plus élevée que prévue, malgré une faible baisse de 8,1 à 6,9 % dans les trois derniers mois. Il s'agit d'une réalité bien supérieure à la cible de 2 %!

Le Conseil de direction de la Banque du Canada s'attend d'ailleurs à ce que le taux doive encore augmenter pour espérer stabiliser l'économie. 

Augmentation du taux directeur : les premières réactions des économistes

De manière générale, le début de la hausse du taux directeur a été perçue comme une bonne initiative, particulièrement en raison des circonstances économiques. Toutefois, plusieurs estiment que le début de la remontée des taux aurait dû s’amorcer avant et que les décisions de la Banque du Canada arrivent en retard.

Et ce n’est pas qu’au pays : selon Serge Morin, conseiller principal en gestion de patrimoine à la Banque Nationale, de nombreuses banques centrales à travers le monde ont laissé l’inflation s’installer trop longtemps avant de mettre leurs mesures en place. Dans un article de Radio-Canada paru au début mars, il affirmait que « les banques centrales, partout sur la planète, ont agi de façon retardataire et c’est considéré comme une erreur majeure ».

En conséquence de cette inaction, on note entre autres les prix de l’immobilier, qui ont explosé à la hausse depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Cette décision à retardement a aussi pour effet d’augmenter la pression sur la Banque du Canada elle-même, puisqu’elle devra choisir le bon moment et la bonne cadence pour les prochaines hausses. Le manque de proactivité lui donne ainsi moins de marge de manœuvre, en raison de la forte inflation actuelle.

Hausse du taux directeur de la Banque du Canada : quels sont les impacts ?

Les effets de la hausse des taux sur les prêts hypothécaires

En tant que consommateur, cette hausse aura nécessairement un impact sur votre prêt hypothécaire. Mais de quelle ampleur?

Les ménages ayant opté pour une hypothèque à taux variable ressentiront à court terme un impact beaucoup plus grand que ceux ayant choisi un taux fixe. Et c’est tout à fait normal, puisque les institutions financières utilisent généralement le taux directeur de la banque centrale pour modifier leur taux d’intérêt préférentiel. Les emprunteurs ayant opté pour un taux variable devraient également se préparer à d'autres augmentations au cours de l'année et prévoir leur budget en conséquence.

Alors que les impacts pour les ménages ayant opté pour un taux variable devraient se faire sentir dès leur prochain paiement hypothécaire, les familles ayant opté pour un taux fixe en verront les répercussions au moment de leur renouvellement. Beaucoup d'acheteurs et de propriétaires actuels optent d'ailleurs pour des prêts à plus court terme, dans l'espoir de renouveler à taux plus avantageux dans quelques années. 

Vers une augmentation des propriétés à vendre?

Face à l’augmentation des taux hypothécaires, devrait-on s’attendre à une hausse des ventes de la part de propriétaires qui n’arriveront plus à payer leur hypothèque? Bien que les répercussions à long terme soient difficiles à prédire, il convient de rester vigilant.

Les sondages montrent que de plus en plus de ménages canadiens sont endettés et craignent de ne pas être en mesure de payer leur hypothèque. L'accumulation des hausses pourrait forcer certains propriétaires à vendre leur maison et ce même si, avant d’acheter, les propriétaires sont soumis à des tests de résistance à des taux plus élevés. 

En effet, une enquête menée au mois d'avril révélait que déjà 18 % des propriétaires interrogés se trouvaient à un stade où ils ne pouvaient plus payer leur maison. De plus, 1 propriétaire sur 4 affirmait devoir vendre sa maison si les taux d'intérêt continuaient d'augmenter. Et la situation n'a fait que se resserrer depuis!

L'effet de la hausse des taux sur le marché immobilier

Des taux d'intérêt plus élevés signifient-ils moins d’acheteurs sur le marché immobilier?

Il semble évident qu’en augmentant son taux et en rendant les emprunts plus coûteux, la Banque du Canada souhaite rétablir le marché et faire diminuer la demande des acheteurs, notamment envers les biens immobiliers. Mais qu’en est-il réellement?

Dès le mois de mars, certains d'entre eux estimaient que les individus qui espéraient que la hausse du taux calme enfin le marché immobilier canadien risquaient d’être déçus. Car bien que des intérêts plus élevés puissent en rebuter quelques-uns, la demande était si forte comparativement à l’offre que la hausse du taux directeur ne freinerait pas l’élan du marché. Du moins pas immédiatement. Certains estimaient même que la pénurie de propriétés, combiné avec la crainte de voir les taux continuer de grimper, pourrait accentuer la volonté de certains acheteurs potentiels à réaliser leur projet.

Depuis, la hausse des taux hypothécaires a entrainé un léger recul du marché du logement. De nombreux acheteurs qui voulaient se lancer sur le marché sont disqualifiés en raison des taux plus élevés. Ceux-ci, combinés aux prix exorbitants des propriétés, ont tôt fait d'affaiblir leur capacité d'emprunt et de décourager les plus tenaces.  

Ce ralentissement du marché pourrait également contribuer à une baisse des prix des propriétés. Dans ses prévisions économiques du mois de mai, le Mouvement Desjardins évaluait cette baisse potentielle à 12 % par rapport à son sommet de cet été. 

Plusieurs augmentations des taux hypothécaires à prévoir en 2022

La Banque du Canada l’a annoncé :  « Étant donné que l’inflation et les attentes d’inflation sont élevées, et que des pressions continues s’exercent sur la demande dans l’économie, le Conseil de direction s’attend à ce que le taux directeur doive encore augmenter. » D'autres hausses du taux directeur sont donc à prévoir au cours des prochains mois, pour tenter de ramener l’inflation au niveau cible. 

Rappelons que la prochaine date pour l’établissement du taux cible du financement à un jour est le 7 décembre 2022.

Photo de couverture : Freepik.com (pch.vector)

Vous cherchez un courtier hypothécaire?

XpertSource.com peut vous aider dans vos démarches pour trouver un courtier hypothécaire. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en relation avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez être mis en contact avec des experts.

Vous voulez être mis en relation avec des professionnels en immobilier et obtenir des soumissions? Contactez-nous au 1 833 203-7768



Trouvez votre professionnel immobilier

Remplissez le court formulaire pour trouver le professionnel que vous cherchez

Remplissez ce court formulaire

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


Trouvez un expert qualifié selon vos besoins - (Recevez 3 soumissions)
Nombre de projets traités
34765
Nombre d'experts dans notre réseau
2550
Délai moyen de notre réponse
1 heure