Envoyer un courriel à l'auteur
Audrey Duquette
Audrey
Duquette

(Rédactrice)
Table des matières

Achat d’une maison : 4 points à négocier avec le vendeur

Dernière modification: 2021/08/20 | Temps de lecture approximatif 4 mins

Vous souhaitez devenir propriétaire d’une première ou d’une nouvelle résidence ? Cette ambition ne doit pas se réaliser au détriment de votre bien-être ou de vos capacités financières. Voilà pourquoi vous devez vous assurer de négocier les meilleures conditions avec le vendeur avant de vous engager à devenir le futur propriétaire d’une habitation.

Au moment de rédiger la promesse d’achat, l’acheteur et le vendeur doivent discuter afin de s’entendre sur différentes modalités de la transaction. Il est alors possible de négocier certains points pour tenter de rendre la situation bénéfique pour les deux partis impliqués. Le but n’est évidemment pas de favoriser un individu au détriment de l’autre, mais de trouver un terrain d’entente pour que tous soient satisfaits.

Restez objectif, gardez la tête froide et sortez vos talents de négociateur : voici quatre aspects sur lesquels vous pouvez négocier lors de l’achat d’un bien immobilier.

4 éléments à négocier lors de l’achat d’une propriété

Poignée d'argent

1. Le prix de vente de la maison

Le prix de vente de la propriété est sans aucun doute le point sur lequel les acheteurs potentiels ont le plus tendance à négocier. En raison de son importante charge financière, il est tout à fait normal que cet aspect de la transaction soit au cœur du débat entre acheteur et vendeur. Le premier cherche avant tout à faire une bonne affaire et le second espère obtenir le meilleur prix possible. Dans ce contexte, il n’est pas toujours facile de trouver un terrain d’entente !

Pour négocier habilement et mettre toutes les chances de votre côté, la meilleure stratégie consiste à justifier le prix demandé par des arguments solides et vérifiables. Vous pourriez par exemple regarder les transactions de propriétés similaires ayant récemment été effectuées dans le secteur. Vous pourriez également baser votre négociation sur les résultats du rapport d’inspection, produit par un inspecteur en bâtiment qualifié. Appuyer votre requête sur des faits plutôt que sur une simple opinion aura toujours plus d’impact, en particulier lorsque vient le temps de négocier le prix de vente d’une maison.

Vous pouvez d’ailleurs faire appel à un courtier immobilier pour vous accompagner dans votre projet d’achat, du début jusqu’à la conclusion de la transaction. Fin connaisseur du secteur immobilier, cet expert vous aidera non seulement à dénicher votre prochaine demeure, mais il pourra aussi négocier avec vous les différents points de l’offre d’achat.

Vous voulez savoir ce qui différencie un courtier d'un agent immobilier ? Apprenez-en plus dans notre article Agent ou courtier immobilier : quelle est la différence ?

Vous désirez en savoir plus sur la négociation du prix de vente d’une propriété ? Découvrez nos 10 conseils pour négocier le prix de vente d’une maison.

Salon moderne

2. Les inclusions de la transaction

Si pour diverses raisons vous ne voulez pas négocier le prix de vente ou si le vendeur refuse d’abaisser le montant, sachez que d’autres options s’offrent à vous. Vous pouvez par exemple négocier les inclusions.

Les inclusions sont des éléments qui sont inclus dans la transaction, mais qui ne sont pas des parties constituantes de la propriété. Les rideaux, les stores, les luminaires, les meubles, les électroménagers et le spa ne sont que quelques exemples pouvant être inclus à la promesse d’achat.

Les inclusions peuvent faire l’objet de négociations entre l’acheteur et le vendeur pour leur permettre de trouver un terrain d’entente. L’individu intéressé à acquérir la maison pourrait ainsi accepter d’offrir le montant demandé par le propriétaire, à condition que celui-ci cède en retour le lave-vaisselle et les rideaux.

Bien que les inclusions puissent parfois paraitre banales, elles peuvent représenter une bonne source d’économies pour l’acheteur, qui n’aura pas à débourser des centaines, voire des milliers de dollars supplémentaires pour se procurer les objets et installations incluses lors de la vente. Ce type de négociation permet généralement aux deux partis de trouver leur compte et d’en sortir gagnants.

Maison en rangée

3. Les conditions inscrites à l’offre d’achat

Les conditions liées à la promesse d’achat sont également un élément que vous pouvez tenter de négocier. Cela ne vous permettra pas d’en avoir plus pour votre argent ni de diminuer le prix d’achat, mais vous pourrez mieux adapter la transaction à votre situation. Vous pouvez non seulement ajouter ou enlever certaines conditions, mais vous pouvez aussi négocier les délais qui leur sont associés.

Les conditions les plus souvent inscrites à l’offre d’achat sont :

  • La condition de financement, qui nécessite que l’acheteur soit en mesure d’obtenir les fonds requis pour l’achat de la demeure avant d’en être officiellement acquéreur ;
  • La condition d’inspection, qui prévoit qu’une inspection préachat doit être effectuée avant l’achat et démontrer le bon état de la propriété ;
  • La condition de vente, qui stipule que l’offre d’achat ne sera valide que si l’acheteur parvient à vendre sa propre résidence.

L’individu intéressé peut discuter de ces différentes conditions avec le vendeur pour tenter de trouver un terrain d’entente et établir le délai dans lequel les conditions choisies devront être remplies.

Pour en savoir plus sur les conditions pouvant être incluses à une transaction, leur impact et l’importance de leur délai de réalisation, consultez notre article Tout savoir sur l’offre d’achat conditionnelle.

Petite maison dans les mains de deux personnes

4. La date de prise de possession

Si le moment de prise de possession de la maison proposé par le vendeur ne vous satisfait pas, vous pouvez tenter de négocier cet aspect, soit en devançant la date ou en demandant un délai supplémentaire, selon ce qui vous conviendrait le mieux.

Gardez en tête qu’il y a de fortes chances que vous deviez faire un compromis de ce côté, puisque la date de prise de possession a des répercussions importantes sur les deux partis. De son côté, le propriétaire doit se trouver un nouveau logis, alors que vous devrez fort probablement vendre votre résidence, s’il ne s’agit pas de votre première acquisition, avant d’occuper votre nouvel achat.

Les deux partis devront négocier en tenant compte des contraintes et obligations de chacun pour trouver le compromis idéal.  

Peu importe quel aspect de l’offre d’achat vous souhaitez négocier, assurez-vous d’être préparé et de connaitre vos limites de négociation. Avant même de déposer votre promesse d’achat, réfléchissez aux points dont vous voudriez discuter avec le vendeur. Vous serez ainsi plus confiant et maximiserez vos chances de trouver un terrain d’entente avec le propriétaire.

Photo de couverture : Freepik

Vous voulez acheter une propriété ?

XpertSource.com peut vous aider dans vos démarches pour trouver un  courtier immobilier. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en relation avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez être mis en contact avec des experts.

Vous voulez être mis en relation avec des professionnels en immobilier et obtenir des soumissions? Contactez-nous au 1 833 203-7768

Recherche par mots clés...



Trouvez votre professionnel immobilier

Remplissez le court formulaire pour trouver le professionnel que vous cherchez

Remplissez ce court formulaire

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


Obtenez 3 mises en relation pour l'achat d'une propriété
Joindre un fichier

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.

Nombre de demandes traitées depuis 60 jours
14182
Nombre d'experts dans notre réseau
2065
Délai moyen de notre réponse
1 heure