Table des matières
Envoyer un courriel à l'auteur
Alexandre Schettini
Alexandre Schettini

Un marché de l'immobilier à l'avantage des vendeurs à Montréal

#Actualités immobilières

Dernière mise à jour : 2023-12-15 15:33:50

En cette fin d'année 2023, un constat paraît évident. Le marché de l'immobilier profite en effet davantage aux vendeurs à Montréal. C'est en tout cas la tendance actuelle qui ressort des principales communications des acteurs du secteur.

Alors, est-ce que cela va perdurer dans le temps ? Faut-il s'inquiéter d'une éventuelle tension du marché immobilier dans les mois à venir ? On vous communique les dernières informations récemment parues.

La ville de Montréal, où le marché de l'immobilier penche en faveur des vendeurs

Un marché de l'immobilier pour les vendeurs à Montréal

Actuellement, le marché de l’immobilier résidentiel penche davantage du côté des personnes qui souhaitent se séparer de leur propriété. Ces dernières tendances ont en effet été révélées dans une récente publication de l'Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ)

Pour cela, elle a publié un comparatif des principaux chiffres du secteur entre novembre 2022 et novembre 2023. Plusieurs raisons viennent expliquer cette faveur aux vendeurs :

  • Le prix médian des propriétés se situe toujours à un seuil élevé;
  • Le recul du nombre de ventes résidentielles.

Diminutions des ventes résidentielles 

Le premier point d'étude est le recul du nombre de ventes résidentielles d'un pourcent à Montréal sur une année. Un tel chiffre n'est pas anodin, puisque c'est le second plus faible niveau d'activité depuis 2000. Il va également à l'encontre des tendances observées dans des villes comme Toronto ou Vancouver, où le nombre d'inscriptions repart actuellement à la hausse.

Quels chiffres par secteurs ?

Globalement, toute la Région Métropolitaine de Recensement de Montréal (RMR) est concernée par les baisses de transactions.

  • Laval : -1 %;
  • Rive-Nord de Montréal : -5%;
  • Rive-Sud de Montréal : -5%.
  • Saint-Jean-sur-Richelieu : -14 %;
  • Vaudreuil-Soulanges : -19%;

Le seul secteur à contre-courant est l'île de Montréal. La zone a en effet vu son nombre de transactions croitre de 978 à 1 042 entre novembre 2022 et novembre 2023, ce qui représente une évolution de 7 %.

Une maison unifamiliale

Quelle tendance par propriété ?

On note toutefois l'explosion de 36 % des transactions liées à des plex (2-5 logements) sur un an. Les ventes de copropriété ont, elles, augmenté d'un petit pourcent et celles des unifamiliales ont diminué de 8 %.

Quelle évolution des prix ?

Les prix médians ont majoritairement augmenté et ce, quelle que soit la catégorie de propriété concernée :

  • Copropriétés : + 4 %, à 398 275 dollars en novembre 2023;
  • Unifamiliales : + 4 %, à 539 700 dollars;
  • Plex (2-5 logements) : + 2 %, à 731 250 dollars.

Quelles évolutions dans les prochains mois ?

D’abord, la Banque du Canada a annoncé, le mercredi 6 décembre 2023, stabiliser le taux directeur à 5 %. Si cela augure un statu quo du marché pour le début de 2024, certains experts affirment que les conditions du marché redeviendront favorables dans un avenir proche. Véritable élément d'influence du secteur de l’immobilier, le taux directeur devrait par ailleurs connaître quelques modifications d’ici les prochains mois. 

C’est notamment ce qu’a affirmé l’un des directeurs de chez BMO Gestion mondiale d’actifs, dans le cadre d’une entrevue accordée auprès de TVA nouvelles. Il a notamment déclaré que les taux d’intérêt recommenceraient à diminuer au second trimestre 2024.

L’expert affirme en effet que la Banque du Canada n’aura bientôt plus le choix et devra baisser son taux directeur sous la barre des 3 %. Si ces déclarations font davantage office de prévisions du marché de l'immobilier en 2024 que de faits attestés, les récentes publications de l'APCIQ vont également dans la même direction.

Que dit le communiqué de l'APCIQ ?

Dans la lignée des déclarations du dirigeant de BMO, l'Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) se veut également optimiste. Elle a récemment publié plusieurs communiqués qui tendent à lever le voile sur les contours des prochains mois du marché.

L'un d'eux fait notamment état d'une stabilisation à venir qui jettera « les bases d’une reprise du marché dans des conditions plus équilibrées ». Bien évidemment, cette déclaration générale reste abstraite et peut très bien laisser sous-entendre : 

  • Une baisse du taux directeur;
  • Des prix médians de l’immobilier; 
  • Une reprise à la hausse du nombre de transactions. 

Cependant, un autre passage d'un communiqué fait état d’un « retour plus palpable de résidences sur le marché » en 2024, laissant entrevoir la réalisation de notre 3ème hypothèse précédemment formulée.

On apprend également que cela sera la première année de stabilisation du marché de la revente depuis la pandémie. D'après l'APCIQ, les prix médians se maintiendront et seront « soutenus par la baisse des taux d’intérêt. » Par ailleurs, le directeur du Service de l’analyse de marché de l’APCIQ, Charles Brant, a déclaré que :

« L'année 2024 offrira plus de prévisibilité quant à l’évolution des taux d’intérêt avec une succession potentielle de bonnes nouvelles à ce chapitre. »  

Concernant la RMR de Montréal, l'activité devrait se stabiliser autour de 35 000 transactions.

La banque du Canada et son taux directeur

Une prochaine communication officielle le 24 janvier 2024

Depuis son annonce du 6 décembre 2023, la Banque du Canada a fixé une nouvelle échéance pour sa communication officielle, qui interviendra le 24 janvier 2024. Elle a aussi annoncé la publication prochaine d’une « projection complète pour l’économie et l’inflation », ainsi qu’une « analyse des risques connexes ». Nul ne doute que les acteurs du secteur scruteront attentivement ces nouvelles annonces.

Comment réagir dans ce contexte ?

Face à ces potentielles fluctuations dans les mois à venir, il peut être difficile de se positionner en tant qu'investisseur. Un adage populaire dit notamment : « N'attendez pas pour investir dans l'immobilier. Investissez dans l'immobilier et attendez. » Si le message véhiculé est exact, il convient toutefois de l'adapter au contexte actuel.

Vous pouvez par exemple passer à l'action et privilégier l'emprunt à taux variable, au détriment de celui à taux fixe. Vous serez ainsi davantage gagnants sur le long terme puisque, les taux hypothécaires auront plus de probabilités de diminuer, plutôt que l'inverse.

Vous avez un projet immobilier pour 2024 ?

XpertSource.com peut vous aider dans vos démarches pour trouver un  courtier immobilier. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en relation avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez être mis en contact avec des experts.

Vous voulez être mis en relation avec des professionnels en immobilier et obtenir des soumissions? Contactez-nous au 1 833 203-7768



Trouvez votre professionnel immobilier

Remplissez le court formulaire pour trouver le professionnel que vous cherchez

Remplissez ce court formulaire

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


Trouvez un expert qualifié selon vos besoins - (Recevez 3 soumissions)