Envoyer un courriel à l'auteur
Audrey Duquette
Table des matières

Immobilier : les erreurs à éviter en tant qu'acheteur

Dernière modification: 2020/10/05 | Temps de lecture approximatif 6 mins

Après plusieurs mois ou même plusieurs années de préparation, vous êtes finalement prêt à vous lancer dans votre projet immobilier et à devenir propriétaire !

Vous avez économisé et disposez d’une bonne mise de fonds, vous connaissez l’endroit où vous voulez déménager, vous avez même décidé de faire appel à un agent immobilier pour vous aider dans votre démarche. Bref, vous croyez avoir pensé à tout. Mais est-ce vraiment le cas ?

Qu’il s’agisse de votre premier achat ou que vous soyez déjà propriétaire, acheter une nouvelle propriété est une longue démarche qui peut parfois devenir étourdissante. On peut alors être tenté de tourner les coins ronds pour se faciliter la tâche et accélérer le processus.

Pour vous aider, nous vous présentons dans cet article les erreurs à ne pas commettre afin de vous assurer une expérience d’achat optimale.

10 erreurs à éviter lors de l’achat d’un bien immobilier

1. Ne pas obtenir de préautorisation hypothécaire

Petite maison rouge et argent

Photo : Pexels

Obtenir une préapprobation hypothécaire est la meilleure manière de commencer votre processus d’achat du bon pied en vous permettant de connaître votre capacité d’emprunt maximal. Il s’agit d’un gage de sérieux dans le secteur de l’immobilier et plusieurs courtiers exigent d’ailleurs ce document avant de vous faire visiter des propriétés.

Au moment de conclure l’achat, avoir obtenu une préautorisation hypothécaire peut aussi vous permettre de vous distinguer auprès du vendeur si plusieurs autres acheteurs sont intéressés. Il s’agit donc en tout temps d’une décision éclairée.

Pour tout savoir sur la préapprobation hypothécaire et la manière de l’obtenir, consultez cet article.

2. Ne pas faire une liste de ses besoins

Avant même de commencer vos recherches, faites une liste des critères que vous jugez primordiaux dans l’achat d’une future propriété. Par exemple, vous pourriez considérer comme essentiel de trouver une maison avec une grande cour arrière pour que vos enfants puissent jouer dehors.

Cette liste de besoins essentiels permettra de guider les recherches de votre courtier immobilier. Celui-ci pourra ainsi cibler les propriétés répondant le plus à vos besoins pour éviter les visites inutiles.

Une liste de critères « souhaités », mais non essentiels, peut aussi vous aider à départager les propriétés visitées. Par exemple, vous pourriez vouloir acheter une maison comportant déjà une piscine. Si toutes les propriétés visitées possèdent une grande cour, mais qu’une seule d’entre elles a une piscine, ce critère peut vous aider à prendre une décision.

3. Ne pas poser assez de questions

Un aspect de la propriété désirée vous laisse perplexe ? Il n’est jamais bon de se fier au hasard pour régler vos doutes ! N’hésitez pas à poser des questions au vendeur ou à l’un des professionnels en immobilier qui vous accompagne. Mieux vaut poser trop de questions que pas assez !

En vous informant, vous aurez moins de chance d’avoir de mauvaises surprises si vous décidez d’acheter la propriété. Vous aurez ainsi la possibiité de clarifier la situation et de vous assurer que tous les partis sont sur la même longueur d’onde.  

4. Se laisser guider par les émotions

Émotions

Photo : Pixabay

La luminosité, la superficie, le prix… La maison que vous visitez est parfaite et correspond à tous vos besoins ? Attention à ne pas laisser vos émotions prendre le dessus.

Devant un coup de cœur, il est normal de s’emballer et de vouloir conclure l’achat au plus vite. Mais même si tout semble parfait, votre propriété de rêve pourrait se transformer en cauchemar si vous n’êtes pas assez prudent.

Calmez donc vos ardeurs et assurez-vous d’effectuer toutes les démarches appropriées et nécessaires avant de conclure l’achat. Cela implique, par exemple, d’engager un inspecteur en bâtiment pour vérifier l’état de la maison et déceler des problèmes potentiels.

Par ailleurs, un trop grand enthousiasme pourrait aussi vous défavoriser dans le processus de négociation. Si le vendeur voit que vous adorez la demeure, celui-ci pourrait être tenté de jouer avec vos émotions pour influencer votre décision d’achat.

5. Ne pas lire les documents associés à la transaction immobilière avant de signer

Vous croyez que lire les documents est une perte de temps ? Détrompez-vous ! Lire les clauses des contrats que vous signez est essentiel !

L’achat d’une maison est une décision importante qui mérite que vous preniez le temps de tout lire, même si la lecture peut paraitre fastidieuse et qu’elle n’est pas la plus passionnante.  

Assurez-vous donc de connaître tous les détails qu’implique le fait de devenir propriétaire pour éviter les mauvaises surprises. Si vous ne souhaitez pas tout lire, assurez-vous minimalement de demander aux experts avec lesquels vous travaillez de vous expliquer précisément ce que les documents impliquent.

6. Oublier de visiter le quartier où vous allez acheter la propriété

Rue en brique

Photo : Pexels

Évidemment, vous pensez à visiter votre future maison avant de l’acheter. Mais avez-vous pensé au quartier ? Même s’il est parfois oublié à tort, celui-ci pourrait avoir un impact majeur sur votre décision d’achat.

Vous pensez que votre maison de rêve se situe dans un quartier paisible ? Une simple visite à la propriété ne peut pas toujours confirmer entièrement votre hypothèse. Informez-vous sur les projets prévus dans le secteur (constructions à venir, projets municipaux, etc.) et visitez le quartier à plusieurs reprises pour confirmer votre première impression.

Dans l’idéal, prenez le temps de visiter le quartier à des heures et des jours différents. Vous aurez ainsi un portrait plus complet. Un quartier qui parait calme un lundi matin pourrait ainsi s’avérer bruyant un vendredi soir !

Vous ne savez pas quel quartier choisir ? Consultez notre article pour connaître 4 critères pour vous aider à choisir votre futur quartier.

7. Ne pas s’informer sur les subventions disponibles

Ce n’est pas un secret : acheter une propriété est un investissement important. Obtenir une aide financière municipale, provinciale ou fédérale pourrait ainsi vous donner un coup de pouce dans votre projet d’achat en vous permettant d’augmenter le montant de votre mise de fonds ou en vous offrant un crédit d’impôt.

Informez-vous auprès des institutions appropriées. Si vous achetez une première propriété, vous pourriez par exemple avoir le droit au programme incitatif à l’achat d’une première propriété offert par le gouvernement du Canada.

Vous pensez acheter une maison dans les villes de Québec ou Montréal ? Consultez nos articles sur les subventions pour l’accès à la propriété à Montréal et à Québec.

8. Attendre trop longtemps avant de faire une promesse d’achat

Vous avez visité plusieurs maisons et souhaitez prendre le temps de les départager ? C’est tout à fait normal. Il ne faut pas prendre une décision trop hâtive uniquement pour la regretter ensuite.

Attention toutefois à ne pas étirer l’attente sur une trop longue période. Hésiter trop longtemps avant de déposer une offre d’achat peut vous faire perdre l’opportunité que vous aviez auprès du vendeur, en particulier dans les conditions du marché de l’immobilier actuel, où la demande est nettement supérieure à l’offre.

Notez que la rapidité de vente peut varier énormément d’une région et d’une ville à l’autre. Une maison située en ville risque de se vendre plus rapidement qu’une maison en campagne par exemple.

9. Faire une offre d’achat trop basse

Porte avec clé

Photo : Pexels

Si la promesse d’achat que vous faites est trop basse, il y a de fortes chances que vous soyez disqualifié par le vendeur au profit d’une offre plus élevée. Cette situation est d’autant plus probable dans le contexte de surenchère qui gagne le marché de l’immobilier de plusieurs régions, dont Montréal.

Pour vous assurer de faire une offre d’achat proposant un juste prix pour la propriété, écoutez les conseils de votre courtier immobilier. Il est l’expert le mieux placé pour vous guider dans votre transaction immobilière.

10. Sous-estimer les coûts liés à l’achat

Acheter une maison est une dépense qui ne vient pas seule. Plusieurs coûts supplémentaires vont s’ajouter à celui de la propriété, avant ou après l’achat. L’inspection, les frais de notaire, le déménagement, les frais de branchement, les rénovations potentielles et les nouveaux meubles à acheter sont tous des exemples de coûts qu’il vous faudra additionner au prix d’achat. Ainsi, n’avoir qu’un montant disponible pour la mise de fonds ne suffit pas !

Prévoyez votre budget en conséquence de ces divers coûts et frais qui s’accumulent rapidement. Votre facture pourrait facilement s’élever à plusieurs milliers de dollars supplémentaires !

Pour en savoir plus sur les divers frais reliés à l’achat d’une maison, cliquez ici.

Vous avez un projet d’achat en immobilier ? N’hésitez pas à consulter et télécharger notre guide pratique pour l’achat d’une propriété.

Vous cherchez un expert en immobilier ?

XpertSource.com peut vous aider dans vos démarches pour trouver un  expert en immobilier. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en relation avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez être mis en contact avec des experts.

Vous voulez être mis en relation avec des professionnels en immobilier et obtenir des soumissions? Contactez-nous au 1 833 203-7768



Trouvez votre professionnel immobilier

Remplissez le court formulaire pour trouver le professionnel que vous cherchez

Remplissez ce court formulaire

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


Obtenez 3 mises en relation pour votre projet d'achat en immobilier
Joindre un fichier

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.

Nombre de demandes traitées depuis 60 jours
5916
Nombre d'experts dans notre réseau
1536
Délai moyen de notre réponse
1 heure