Table des matières
Envoyer un courriel à l'auteur
Audrey Duquette
Audrey Duquette

Le retour des catalogues de maisons

#Actualités immobilières

Dernière mise à jour : 2023-12-18 15:26:55

Le gouvernement du Canada prévoit ramener l’idée d’un catalogue de logis préapprouvés, comme à l’époque de la Seconde Guerre mondiale. Vous en avez peut-être entendu parler lors de l’annonce de la semaine dernière, la nouvelle ayant fait grand bruit. 

En quoi consiste ce fameux catalogue? Quelles sont les répercussions attendues sur le marché du logement? On fait le point. 

Catalogue d’habitations standardisées : qu’est-ce que c’est? 

Tout simplement, un catalogue d’habitations standardisées regroupe des modèles de logis préapprouvés à la construction. Il s’agit généralement de demeures simplifiées, pouvant être produites en série et à plus bas prix.

L’idée derrière ce concept est de standardiser les plans de construction d’habitations, dans le but d’accélérer le temps et la quantité de construction.

Cette initiative a d’ailleurs déjà été déployée dans les années de l’après-guerre, résultant aux « maisons de vétérans », telles qu’on les connait aujourd’hui.

Bref historique

Bien qu’elle ait aujourd’hui des proportions inquiétantes, la crise du logement au Canada n’est pas nouvelle. Lors de la période suivant la Seconde Guerre mondiale, le Canada a fait face à une pénurie criante d’habitations, en raison du retour massif des soldats.

Pour remédier à la situation, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) a élaboré à l’époque une série de catalogues de conception de maisons au design préapprouvé. Entre les années 1950 et 1970, ces catalogues ont ainsi permis d’accélérer la construction de résidences abordables pour les ouvriers des usines et les vétérans.

Encore aujourd’hui, de nombreux exemples de ces maisons de vétérans témoignent de cette période charnière. De nombreux quartiers au pays abritent toujours ces modestes habitations, généralement de petites maisons à toiture à deux versants. C’est notamment le cas des secteurs Côte-Saint-Paul et Villeray à Montréal, ainsi que Saint-Charles à Québec.

Avoir recours à un catalogue de maisons standardisées n’est donc pas une idée nouvelle.

Petite maison standardisée

Le gouvernement du Canada relance le concept

Les données de la SCHL sont particulièrement alarmantes. Selon la société, le déficit de logements atteint 3,5 millions à l’échelle nationale et près de 620 000 au Québec. Il s’agit d’une situation préoccupante, qui compromet l’accessibilité et l’abordabilité de la propriété de nombreux ménages au pays.

S’inspirant de l’initiative de l’après-guerre, le gouvernement fédéral a annoncé le 12 décembre dernier qu’il lancerait un programme de construction accéléré d’habitations standardisées. Le ministre responsable du Logement, Sean Fraser, a ainsi promis pour l’année à venir d’offrir aux Canadiens et Canadiennes une version moderne des catalogues de maisons des années 1950.

Cette nouvelle version du catalogue de propriétés préapprouvées ne se limitera pas aux maisons unifamiliales. Elle devrait ainsi comprendre des plans standardisés pour des multiplex, des logements étudiants et des résidences pour aînés.

Le gouvernement souhaite également aider les provinces et les municipalités à se doter de leurs propres catalogues d’habitations standardisées.

Un coût et un temps réduits

Comme à l’époque, l’initiative du gouvernement fédéral vise à réduire les coûts et le temps requis pour la construction d’habitation, afin de rétablir plus rapidement l’équilibre du marché. L’objectif est d’accélérer l’approbation de la SCHL et des autres organismes, en plus de favoriser la production de logements en usine.

Cela passera notamment par une réduction des formalités administratives et de la place des architectes dans les projets. Comme l’a déclaré le ministre Fraser : « Il y aura moins de frais d’architecte et ça va accélérer le processus ». Il estime d’ailleurs que cela pourrait réduire jusqu’à un an le délai de construction requis pour un projet.

Le ministre a également précisé que le catalogue ira de pair avec le Code national du bâtiment, que le gouvernement entend mettre à jour.

Travailleur de la construction construisant une maison

Les réactions des experts 

L’annonce du gouvernement fédéral a évidemment suscité des réactions chez plusieurs experts et associations du secteur.

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) a ainsi affirmé qu’elle était favorable au plan du ministre. Dans un article du Journal de Montréal, Isabelle Demers, vice-présidente développement stratégique, affaires publiques et innovation de l’association, évoque toutefois qu’elle ne sait pas si cette initiative pourra répondre à tous les besoins en matière de logements.

Dans un second article, cette fois paru dans Le Devoir, les opinions sont plus critiques, particulièrement en ce qui concerne la réduction de la place des architectes. Selon Lucie K. Morisset, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain, « c’est un peu comme envisager de construire des routes sans recourir aux ingénieurs, ou encore d’avoir un département de cancérologie à l’hôpital, mais sans médecin, afin de réduire les coûts… ».

Dans le même ordre d’idée, François Saillant, porte-parole du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), se questionne. « Est-ce qu’on va faire des logements de moindre qualité juste pour économiser? Contourner des lois, des règlements de zonage, tout ça, c’est la porte ouverte pour construire n’importe quoi. »

C’est que, selon lui, les mesures promulguées par le gouvernement fédéral risquent surtout d’inspirer les promoteurs privés et de leur faire réaliser des économies, sans nécessairement garantir des logements en quantité suffisante pour la population.

Plusieurs intervenants du secteur s’entendent toutefois pour dire que la création d’un nouveau catalogue de logis préapprouvés a le potentiel d’avoir un impact tangible sur la crise du logement actuelle, en augmentant la productivité dans l’industrie de la construction.

Pour quand le catalogue est-il prévu? 

Le ministre Fraser croit qu’une nouvelle mouture du catalogue d’habitation pourrait être publiée dès l’année prochaine. Une consultation débutera ainsi en début janvier pour son élaboration.

Le gouvernement fédéral n’a pour l’instant pas précisé combien d’unités résidentielles il souhaite voir construire par cette initiative.

Rappelons qu’il manque environ 620 000 logements au Québec et près de 3,5 millions au Canada selon la SCHL pour rétablir l’offre d’ici 2030. Sans apport supplémentaire provenant de cette mesure ou d’une autre, il ne sera pas possible de rétablir l’abordabilité des habitations au pays. 

Vous voulez devenir propriétaire d'une maison?

XpertSource.com peut vous aider dans vos démarches pour trouver un  courtier immobilier. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en relation avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez être mis en contact avec des experts.

Vous voulez être mis en relation avec des professionnels en immobilier et obtenir des soumissions? Contactez-nous au 1 833 203-7768



Trouvez votre professionnel immobilier

Remplissez le court formulaire pour trouver le professionnel que vous cherchez

Remplissez ce court formulaire

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


Trouvez un expert qualifié selon vos besoins - (Recevez 3 soumissions)