Table des matières
Envoyer un courriel à l'auteur
Audrey Duquette
Audrey Duquette

La contre-proposition : comment négocier la vente de sa maison

#Courtier immobilier #Vendre un bien immobilier

Dernière mise à jour : 2021-12-01 13:18:15

Vous avez mis votre maison en vente dernièrement ou prévoyez de le faire sous peu ? Lorsqu’un ou plusieurs acquéreurs intéressés vous feront une offre d’achat, plusieurs options se présenteront à vous. Vous pourrez décider d’accepter telle quelle la promesse d’achat, la refuser ou faire une contre-proposition.

En quoi consiste cette troisième option ? C’est ce dont il sera question dans les lignes suivantes.

Qu’est-ce qu’une contre-proposition d’achat ?

La Contre-proposition à une promesse d’achat, aussi communément appelée contre-offre, est un formulaire que vous pouvez remplir à la suite de la réception d’une offre d’achat. Elle permet de négocier les conditions offertes par l’acheteur en vous permettant de présenter de nouveaux termes.

Utiliser une contre-proposition a pour effet de signaler votre refus de la promesse d’achat telle que rédigée par l’acquéreur. Elle ouvre toutefois la porte à la négociation et à une possible acceptation du contrat, sous les conditions énumérées dans la contre-offre.

Trouver un accord pour la vente de sa maison

En tant que vendeur, vous pouvez vous servir de ce document pour :

  • Inclure ou exclure certains éléments au contrat ;
  • Apporter des précisions sur certains aspects ;
  • Modifier le prix de vente ;
  • Changer les délais, comme la date d’occupation ;
  • Présenter toute autre modification à l’offre de l’acheteur.

Gardez en tête que vous ne pouvez pas soumettre des contre-offres simultanément à plusieurs acheteurs, puisqu’une proposition acceptée vous engage à honorer les termes de votre contrat.

De son côté, l’acheteur peut accepter la nouvelle offre, la refuser ou tenter de renégocier les modalités à l’aide d’une autre contre-proposition qu’il vous fera parvenir. Vous aurez vous aussi le choix de poursuivre les négociations ou de les arrêter, et ainsi de suite.

Quelles informations doit-elle contenir ?

Selon l’OACIQ, la contre-proposition doit énumérer « tous les éléments inclus et exclus qui ne sont pas mentionnés à la Promesse d’achat initiale ». Elle contient notamment :

  • L’identification des parties impliquées dans la transaction ;
  • Les modifications quant au prix ;
  • La date limite d’acceptation ;
  • La date et l’heure prévue pour l’occupation des lieux ;
  • Toutes autres modifications souhaitées.

Dans l’éventualité où plusieurs échanges seraient effectués entre les parties, chaque nouvelle contre-offre doit présenter les informations en ne se fiant pas aux contre-propositions précédentes. La dernière envoyée invalide et annule automatiquement toutes celles qui sont antérieures.

Délai pour accepter une contre offre

Les délais d’acceptation

Comme c’est le cas pour la promesse d’achat originale, la contre-proposition comporte une clause visant à fixer la période maximale d’acceptation (heure et date limites). Ce délai est crucial pour les deux parties, puisqu’une fois dépassé, l’offre devient caduque. Le contrat liant l’acheteur et le vendeur prendra donc fin.

Il est aussi important de savoir que, pendant le délai d’acceptation, l’individu ayant soumis la contre-offre ne peut se retirer. Une seule exception existe à cette règle : il est possible de se désister entre le moment de la signature du formulaire et le moment où celui-ci parvient à l’autre partie. Une révocation qui serait transmise avant la contre-proposition aurait pour effet d’annuler celle-ci.

Comment négocier avec une contre-offre ?

Certaines conditions de la promesse d’achat ne vous conviennent pas ? Avant de prendre une décision, évaluer si les points mal-aimés valent réellement la peine d’être négociés. L’acheteur a sollicité que les rideaux et les luminaires soient inclus lors de l’achat ? Demandez-vous si cet aspect mérite d’être débattu. N’oubliez pas que vous pourriez perdre l’acquéreur en refusant de faire des concessions.

Vous avez besoin de quelques trucs de négociation ? Vous pouvez consulter cet article pour obtenir des astuces. Gardez malgré tout à l’esprit que la meilleure stratégie pour négocier consiste à établir d’avance les points sur lesquels vous êtes prêt à faire des compromis, ainsi que vos limites.

Quand la négociation s’arrête-t-elle ?

Selon le cas, les négociations peuvent être assez longues. Tant et aussi longtemps que les délais associés à la contre-proposition sont respectés, la négociation peut se poursuivre.

Pour éviter de l’étirer inutilement, tentez de repérer les acheteurs sérieux dès le début. Vous investirez ainsi votre énergie à la bonne place.

La contre-proposition pour vendre sa propriété

Le but des négociations est évidemment d’arriver à une entente entre les deux parties impliquées dans la transaction. Lorsque tout le monde est satisfait, la contre-offre peut être acceptée. Dès qu’une offre est acceptée sans autre condition, elle est considérée comme finale. La promesse d’achat devra être signée, en s’assurant que tous les éléments négociés sont inclus.

Le contrat qui vous liera à l’acheteur sera alors composé de la promesse d’achat et de la contre-proposition.

Les avantages de travailler avec un courtier immobilier

Bien qu’il ne soit pas obligatoire de se faire assister dans la rédaction de la contre-offre et que plusieurs compagnies vantent les mérites de réaliser son projet immobilier en solo, faire appel à un expert comporte de nombreux avantages.

En effet, un courtier immobilier peut vous donner un sérieux coup de pouce lorsque vient le temps d’entamer les négociations et les échanges de contre-offres. Habitué de négocier dans toute sorte de contextes, il vous aidera à rédiger une contre-proposition intéressante, à la fois pour vous et votre acquéreur. Il facilitera sans aucun doute le déroulement de la transaction en trouvant un terrain d’entente juste et équitable pour tous.

Et puisque toutes les promesses d’achat et contre-offres passeront d’abord par lui, il vous permettra de gagner du temps, vous renseignera sur les meilleures propositions reçues et vous aidera à départager les acheteurs sérieux de ceux qui le sont moins.

Exemple du formulaire de contre-proposition

Si vous travaillez avec un courtier immobilier, l’utilisation du formulaire conçu par l’OACIQ est obligatoire dans le cadre de la pratique du professionnel. Il remplira ainsi la Contre-proposition à une promesse d’achat, dont vous pouvez consulter un exemplaire en ligne.

Vous cherchez un expert pour vendre votre maison? 

XpertSource.com peut vous aider dans vos démarches pour trouver un courtier immobilier. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en relation avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez être mis en contact avec des experts.

Vous voulez être mis en relation avec des professionnels en immobilier et obtenir des soumissions? Contactez-nous au 1 833 203-7768  



Trouvez votre professionnel immobilier

Remplissez le court formulaire pour trouver le professionnel que vous cherchez

Remplissez ce court formulaire

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


Trouvez le professionnel spécialisé dont vous avez besoin - C'est gratuit et simple!
Joindre un fichier

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.

Nombre de demandes traitées depuis 60 jours
18926
Nombre d'experts dans notre réseau
2164
Délai moyen de notre réponse
1 heure