Envoyer un courriel à l'auteur
Audrey Duquette
Audrey
Duquette

(Rédactrice)
Table des matières

Acheter une reprise de finance : tout ce qu'il faut savoir

Dernière modification: 2021/09/17 | Temps de lecture approximatif 4 mins

Imaginez que vous recherchez activement votre prochaine maison. Après plusieurs visites, vous tombez finalement sur une propriété qui vous plait et qui correspond à tous vos besoins. Vous apprenez toutefois qu’il s’agit d’une reprise de finance.

Quelle est alors votre réaction ? Poursuivez-vous les démarches d’acquisition ou faites-vous plutôt marche arrière pour rechercher une autre opportunité ?

On ne le répétera jamais assez : faire l’acquisition d’une propriété requiert un investissement important qu’il faut, en tout temps, prendre le temps d’évaluer. Dans le cadre d’une reprise de finance, plusieurs facteurs doivent à tout prix être considérés pour s’assurer de faire le bon choix.

Qu’est-ce qu’une reprise de finance ?

Achat maison reprise finance

L’expression « reprise de finance » est utilisée pour désigner les propriétés saisies par les institutions financières pour des raisons de déficit de paiement. Une fois saisies, celles-ci sont revendues sur le marché immobilier afin de récupérer les sommes d’argent dues par l’ancien propriétaire.

En cas de non-paiement de l’hypothèque, les créanciers contactent d’abord l’emprunteur afin de tenter de régler le problème. Bien que les appels de courtoisie suffisent la plupart du temps à corriger la situation, il arrive parfois que la banque soit obligée de pousser un peu plus loin ses démarches.

Plusieurs solutions peuvent ainsi être mises sur la table par l’institution financière avant de saisir le bien immobilier. La démarche peut même s’étaler sur plus d’un an pour laisser toutes les chances possibles à l’emprunteur. Si aucune des actions ne fonctionne, un processus légal peut être entrepris par le prêteur pour obtenir les droits de propriété du bien immobilier et pouvoir le remettre en vente.

Reprise de finance : investir ou s’abstenir ?

L’argument majeur pour l’achat d’une reprise de finance a longtemps été celui du prix attrayant. L’acheteur potentiel pouvait faire de bonnes économies en achetant ce type de propriété, car les banques, voyant que les demeures étaient en mauvais état ou sur le marché depuis trop longtemps, baissaient le prix de vente.

Toutefois, cette situation n’est plus entièrement vraie aujourd’hui. Avec le marché immobilier qui profite largement plus aux vendeurs qu'aux acheteurs (la demande étant supérieure à l’offre), la plupart des maisons ne restent pas très longtemps en vente sur le marché.

Les institutions financières n’ont plus à abaisser leur prix autant qu’elles le faisaient. Certaines reprises de finance se vendent ainsi sans « liquidation » de la part des banques.

Le prix de vente reste tout de même influencé par l’état dans lequel se trouve la propriété. Évidemment, une demeure nécessitant des travaux verra son prix chuter pour tenter d’attirer les acheteurs potentiels.

Mais bien que le coût d’achat soit moindre pour le futur propriétaire, il ne faut pas oublier qu’un budget supplémentaire doit être établi pour les rénovations à effectuer. Ce qui semblait être une aubaine au premier regard peut donc s’avérer beaucoup plus coûteux que prévu !

Pour faire un choix éclairé, entourez-vous de professionnels qui pourront vous expliquer tous les facteurs de risques que vous encourrez.

L'absence de garantie légale pour les propriétés saisies

Prêt immobilier emprunt sans garantie

La garantie légale, aussi appelée « garantie légale de qualité » protège habituellement l’acheteur d’une propriété en cas de vices cachés. Selon la situation, elle permet notamment à l’acheteur d’obtenir :

  • Une diminution du prix de la propriété ;
  • Une compensation pour les dommages subis ;
  • Un remboursement des rénovations effectuées (ou de celles qui seront nécessaires) pour réparer le vice caché ;
  • Une résiliation de la vente, permettant à l’acheteur de remettre la propriété au vendeur et de se faire rembourser le prix payé.

Toutefois, la majorité des cas de reprises de finance sont vendus sans garantie légale, ce qui représente un risque supplémentaire pour l’acheteur. Celui-ci acquiert la propriété à ses risques et périls, en renonçant par le fait même à la possibilité de recours contre le vendeur en cas de vices cachés.

Notez toutefois que le vendeur, c’est-à-dire l’institution financière, a tout de même l’obligation de divulguer tous les problèmes qu’il connaît à propos de la propriété. Mais puisqu’il n’a pas habité directement l’immeuble, sa connaissance des vices sera limitée.

Dans l’éventualité où un problème se manifeste, c’est l’acheteur qui a l’entière responsabilité de payer pour le coût des réparations. Selon l’ampleur des dégâts à réparer, il peut s’agir d’un imprévu au lourd fardeau financier.

Si vous faites affaire avec un courtier immobilier, celui-ci a l’obligation de vous informer que la propriété en question ne possède pas de garantie légale. Il doit vous renseigner sur les conséquences possibles de cette absence de garantie et sur vos droits futurs si un vice se manifeste. Il a également le devoir de vous recommander d’effectuer une inspection préachat.

L’importance de l’inspection préachat

L’inspection préachat est une des étapes essentielles lors de tout processus d’achat en immobilier. Elle est d’autant plus importante dans le cas d’une reprise de finance, pour tenter de dévoiler le plus de problèmes potentiels.

Considérant le fait que le propriétaire précédent n’a pas eu les moyens d’effectuer ses paiements hypothécaires, il est fort probable qu’il n’ait pas investi beaucoup d’argent dans les rénovations et l’entretien de la propriété. Qu’il y ait des vices cachés ou non, il se peut donc que plusieurs travaux soient nécessaires.

Faire appel à un inspecteur en bâtiment vous permettra d’avoir une idée précise de l’état de la propriété avant de conclure l’achat.

Reprises de finance : pour quel type d’acheteur ?

Prix achat mise de fonds reprise de finance

Parce qu’elles comportent leur lot de risques financiers et qu’elles peuvent nécessiter beaucoup d’entretien, il n’est pas étonnant de voir que plusieurs acheteurs vont tenter d’éviter les reprises de finance.

Ce genre de propriété s’adresse donc plus spécifiquement aux acheteurs aguerris. Devenir propriétaire d’une saisie implique d’être prêt à mettre plus de temps et un montant supérieur dans les rénovations du bâtiment.

Certains investisseurs peuvent également s’intéresser à ces propriétés. En les achetant en dessous de leur valeur marchande et en investissant pour les rénover au goût du jour, ils peuvent les revendre (avec garantie légale) à un prix supérieur. Il peut s’agir d’une bonne manière de faire des profits si aucune mauvaise surprise ne se manifeste.

Vous n’avez pas peur du risque et êtes prêt à investir dans une reprise de finance ? Peu importe le type d’acheteur que vous êtes, soyez sûr d’avoir pris en considération tous les pièges potentiels avant de vous lancer dans l’aventure.

Vous cherchez un courtier immobilier pour vous guider dans l'achat d'une reprise de finance ?

XpertSource.com peut vous aider dans vos démarches pour trouver un  expert en immobilier. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en relation avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez être mis en contact avec des experts.

Vous voulez être mis en relation avec des professionnels en immobilier et obtenir des soumissions? Contactez-nous au 1 833 203-7768

Recherche par mots clés...



Trouvez votre professionnel immobilier

Remplissez le court formulaire pour trouver le professionnel que vous cherchez

Remplissez ce court formulaire

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


Obtenez 3 mises en relation pour votre projet immobilier
Joindre un fichier

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.

Nombre de demandes traitées depuis 60 jours
14181
Nombre d'experts dans notre réseau
2065
Délai moyen de notre réponse
1 heure