Table des matières
Envoyer un courriel à l'auteur
Alexandre Schettini
Alexandre Schettini

Comment décarboner l’immobilier ?

#Immobilier au Québec #Actualités immobilières

Dernière mise à jour : 2023-10-31 14:55:46

Les enjeux climatiques actuels invitent tout un chacun à adopter des réflexes plus écologiques au quotidien. Le secteur de l'immobilier n'échappe pas à cette règle et se doit d'amorcer une transition plus verte dès maintenant. 

Mais alors, comment décarboner l'immobilier ? Quelles sont les solutions qui s'offrent à nous ? Quels sont les moyens mis en oeuvre au Québec pour y parvenir ?

Décarboner l'immobilier : de quoi s'agit-il ?

À la lecture de ces premières lignes, la notion de décarbonation peut sembler floue. Le gouvernement du Québec la définit comme la « mise en place, dans une industrie ou un secteur d'activité, de mesures et de techniques visant à limiter les émissions de dioxyde de carbone et autres gaz à effet de serre. »

Si on applique cette définition pour un bâtiment, cela correspond au fait de réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES), produites lors de son exploitation. Celles-ci peuvent avoir plusieurs provenances et résulter : 

  • Du type de matériaux utilisés pour une construction;
  • Du système de chauffage employé;
  • De la climatisation utilisée.

Bon à savoir : une passoire thermique correspond à un logement qui nécessite beaucoup d’énergie pour le chauffer ou le refroidir. 

Une maison sur une pelouse

Pourquoi décarboner l’immobilier ? 

Il y a d'abord un intérêt environnemental au fait de vouloir décarboner l'immobilier.

Il faut savoir qu'au Canada, les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté de 13,9 %* entre 1990 et 2021. Le fait de s'intéresser à la source du problème, dont font partie les émissions des bâtiments, peut fortement contribuer à la réalisation d'une stratégie de transition verte.

Ensuite, de plus en plus de personnes prennent en compte l'aspect écologique d'un projet immobilier, et ce, à tous les niveaux. Lors d'une demande de prêt ou d'une souscription à un contrat d'assurance, vos interlocuteurs sont désormais plus sensibles à la cause. Ils peuvent en effet compliquer vos démarches si vous présentez un projet qui ne prend pas suffisamment en compte les énergies renouvelables.

Autre conséquence indirecte : l'impact sur la demande locative. En effet, les futurs locataires accordent davantage de priorité aux logements plus verts dans leurs recherches. Par conscience écologique pour certains, mais surtout car un logement moins énergivore implique une facture de chauffage moins conséquente l'hiver notamment.

Comment atteindre cet objectif ?

Plusieurs solutions répondent à cet objectif de décarboner l'immobilier au Québec. Dans ce contexte, le gouvernement propose ainsi plusieurs axes de travaux aux acteurs du secteur :

  1. Substituer une source d'énergie propre aux hydrocarbures;
  2. Améliorer l'efficacité énergétique des installations et des procédés;
  3. Recourir à la capture et au stockage de dioxyde de carbone.

Rénover les logements

Au Québec, de nombreux logements ont plus d'une vingtaine d'années. Leur isolation thermique n'est alors pas optimale et des rénovations peuvent être pertinentes.

En tant que propriétaire, l'aide financière RénoClimat vous est octroyée si vous entreprenez des rénovations résidentielles visant à améliorer la performance énergétique de votre logement afin qu'il soit plus écologique. Les travaux qui suivent sont ainsi éligibles à son obtention : 

  • Remplacement de vos portes et fenêtres;
  • Réalisation de travaux d'isolation et d'étanchéité;
  • Changement du système de chauffage ou de ventilation.

Atteindre l'objectif zéro net

Le Zéro Net correspond au fait de réduire, à un niveau le plus proche possible de 0, les émissions de gaz à effet de serre. Le tout étant de permettre aux émissions restantes d'être réabsorbées par les forêts et les océans.

Cet objectif est à ne pas confondre avec la notion de carboneutralité. Cette dernière signifie que les non-émissions de gaz à effet de serre peuvent être compensées par d'autres solutions, qu'elles soient écologiques ou non.

S’inspirer de ce qui est fait ailleurs 

En Europe et notamment en France, la question a largement avancé sur ces sujets-là. En France par exemple, les propriétaires doivent faire évaluer la performance énergétique de leurs logements et les émissions de GES du bâtiment. Chaque logement dispose d'une étiquette énergétique, qui va de A à G, cette dernière étant la plus polluante. 

Régulièrement, de nouvelles mesures visant à réduire le nombre de passoires thermiques sur le parc immobilier français sont mises en place. Par exemple, les logements classés en G sont d'ores et déjà interdits à la location. Les F viendront dans quelques années, puis suivront les logements classés en E et D.

Par ailleurs, les propriétaires ont pour obligation de mentionner l’étiquette énergétique de leur logement dans le cadre d’une annonce immobilière, sous peine de sanctions.  

Une ampoule plus écologique

Quelles sont les actions concrètes adoptées ?

Plus concrètement, la situation évolue positivement. Si rien n'a encore été acté officiellement, le gouvernement du Québec discute sur des nouvelles règlementations thermiques pour :

  • Les bâtiments institutionnels; 
  • Commerciaux; 
  • Résidentiels.

À Montréal, la situation avance dans ce sens également. Par exemple, la Ville de Montréal contraint les propriétaires à dévoiler la performance et l’origine énergétique d’un grand bâtiment.

On note également l'interdiction d'installer un système de chauffage au mazout dans un bâtiment neuf, depuis 2021. Ou encore, l'augmentation du prix du carbone, prévue chaque année jusqu'en 2030.

De leur côté, certains promoteurs ont déjà entrepris ce virage pour permettre aux propriétaires de décarboner leurs bâtiments. Preuve en est que les professionnels du secteur comprennent de mieux en mieux les enjeux écologiques actuels.

Enfin, au niveau national, le Canada a pris l'engagement au même titre que 120 autres pays d'atteindre un objectif de carboneutralité d'ici 2050. Sa réussite passera inévitablement par une profonde modification des habitudes de construction dans le pays.

*Source : Canada.ca

Vous cherchez des experts pour l'achat d'une maison écologique ?

XpertSource.com peut vous aider dans vos démarches pour trouver un  expert en immobilier. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en relation avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez être mis en contact avec des experts.

Vous voulez être mis en relation avec des professionnels en immobilier et obtenir des soumissions? Contactez-nous au 1 833 203-7768



Trouvez votre professionnel immobilier

Remplissez le court formulaire pour trouver le professionnel que vous cherchez

Remplissez ce court formulaire

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


Trouvez un expert qualifié selon vos besoins - (Recevez 3 soumissions)