Envoyer un courriel à l'auteur
Karine Dutemple
Karine
Dutemple

(Rédactrice)
Table des matières

L'impact de la COVID-19 sur les prêts hypothécaires: ce qu'il faut savoir

Dernière modification: 2020/04/30 | Temps de lecture approximatif 4 mins

S’il est vrai que l’actuelle pandémie de COVID-19 a eu un effet retentissant sur notre quotidien, bouleversant à la fois notre horaire du temps ainsi que nos habitudes, celle-ci a également engendré de grands bouleversements économiques. Comme la fixation des taux hypothécaires dépend grandement de l’état des marchés, il n’est pas étonnant que les banques annoncent plusieurs changements en ce qui les concerne. Voici donc le bilan de la situation afin de vous aider à y voir plus clair.

L'impact de la COVID-19 sur les taux d'intérêts hypothécaires

La Banque du Canada abaisse son taux directeur

En date du 13 mars dernier, la Banque du Canada a annoncé une diminution de 50 points centésimaux de son taux directeur, faisant suite à une autre baisse de 50 points annoncée au début du mois de mars. Tenant compte d’un taux directeur affichant 0.75%, nombreuses sont les banques qui ont abaissé leur taux préférentiel, ouvrant la porte à une baisse des intérêts sur l’ensemble des prêts hypothécaires à taux variable. Actuellement, les propriétaires ayant opté pour un taux d’intérêt variable ont donc vu celui-ci descendre entre 2.45% et 2.95%.

Le taux hypothèque variable : est-ce réellement avantageux?

rencontre_XpertSource

Pour ceux qui devront renégocier leur hypothèque sous peu, cette nouvelle peut s’accompagner d’une bonne dose d'intérêt. Faut-il donc absolument sauter sur cette occasion? Étonnamment, la réponse à cette question n’est pas si simple. En effet, si vous optez pour un taux variable à 2.5% et que votre contrat est négocié pour 5 ans, vous devez nécessairement vous attendre à une hausse de celui-ci une fois que les marchés se seront stabilisés et que l’économie reprendra son cours normal.

Bien entendu, il est impossible de connaître à l’avance la nature des fluctuations que subira le taux variable dans les 5 années à venir. Le tout est d’autant plus difficile à anticiper que l’évolution du contexte actuel est particulièrement imprévisible.

Toutefois, on peut raisonnablement croire que la baisse actuelle du taux variable ne durera pas pour l’ensemble de ce terme de 5 ans et qu’enfin, la moyenne des taux d’intérêt annuels pour cette période excèdera le taux fixe actuel (pour les contrats hypothécaires dont le terme est également de 5 ans).

Qui plus est, une autre mise en garde s’impose. Bien que ceux qui ont déjà contracté une hypothèque à taux variable sont sûrement ravis de voir leur taux hypothécaire descendre, ceux qui renouvelleront leur hypothèque sous peu ne profiteront pas nécessairement d’une aubaine aussi intéressante, mais pourquoi donc? Tout simplement parce que les prêteurs ont récemment réduit l’écart entre leur taux hypothécaire et leur taux préférentiel, ce qui réduit la valeur de l’escompte relative à ce dernier. En effet, alors que l’escompte par rapport aux taux préférentiel oscillait entre 0.5 et 1% auparavant, il avoisinerait plutôt maintenant 0.10%.

Renouveler son hypothèque et choisir un taux fixe 

route_XpertSource

Alors que le taux d'intérêt fixe affiché par la majorité des institutions financières se situe entre 2.9 et 3.34%, celui-ci peut sembler être une offre moins intéressante aux yeux des propriétaires. Néanmoins, il faut savoir qu’en raison de l’instabilité économique actuelle, il n’est pas anormal pour une banque d’hausser le taux d’intérêt de ses prêts hypothécaires fixes. Cette hausse lui permet de se protéger d’un manque éventuel de liquidités, lequel est probable si plusieurs entreprises ou particuliers se voient dans l’incapacité d’assumer le paiement de leur hypothèque.

Vous avez besoin des services d'un courtier hypothécaire?

Contactez-nous pour être mis en relation avec des experts!

L’intérêt d’opter pour un taux d’intérêt fixe légèrement plus élevé est une fois de plus étroitement lié à sa prévisibilité, laquelle le place à l’abri des hausses que subiront les taux d’intérêt variables une fois que la Banque du Canada augmentera à nouveau son taux directeur. Rappelons tout de même, au passage, que les taux d’intérêt fixes ont récemment diminué en raison de la baisse des taux sur les obligations de cinq ans. Ce faisant, le renouvellement d’une hypothèque à taux fixe peut représenter une bonne affaire pour bon nombre de propriétaires.

Vous avez déjà contracté une hypothèque à taux fixe?

Évidemment, ceux qui ont contracté une hypothèque à taux fixe l’année dernière (le taux offert était approximativement de 3.5%) sont malheureusement désavantagés. Ne pouvant profiter de l’abaissement du taux fixe actuellement offert à ceux qui renouvellent leur hypothèque, ni de la diminution du taux variable, certains seront tentés de briser leur hypothèque. Est-ce une bonne idée? La réponse à cette question dépendra tout d’abord de la pénalité à laquelle vous êtes exposé. En effet, il faut savoir que si vous faites affaire avec une grande banque, celle-ci risque d’être assez considérable.

Toutefois, si vous avez opté pour un prêteur indépendant (MCAP par exemple), la pénalité à laquelle vous faites face sera plutôt de trois mois. Voilà qui est donc plutôt intéressant, si on tient compte de la facilité avec laquelle vous pourrez rentabiliser cette perte financière.

Le congé de paiement hypothécaire 

banque_XpertSource

En raison de l’instabilité économique engendrée par la pandémie de COVID-19 et de la fermeture temporaire de nombreuses entreprises, plusieurs institutions financières ont décidé d’offrir jusqu’à 6 mois de sursis sur les paiements hypothécaires à leurs clients qui éprouvent des difficultés financières. Pour ceux qui souhaiteraient profiter de cette offre, notez que les institutions participantes sont les suivantes :

  • la Banque Nationale du Canada ;
  • la Banque Royale ;
  • la Banque Scotia ;
  • la Banque TD ;
  • la Banque de Montréal ;
  • la Banque Laurentienne (elle offre un congé pouvant aller jusqu'à 9 mois) ;
  • la Banque CIBC.

Évidemment, le report des paiements implique également celui des intérêts, sur lesquels de nouveaux intérêts vont courir. Il faudra donc s’attendre à ce que les mensualités augmentent lors du renouvellement de votre hypothèque. Voilà qui doit donc être pris en considération au moment de déterminer si cette option vous convient, bien qu’il puisse s’agir d’une avenue intéressante si vous éprouvez actuellement un manque de liquidités en raison d'une perte d'emploi.

Vous souhaitez en apprendre davantage sur les différents types d'hypothèques? Consultez notre article sur le sujet!

Vous cherchez un courtier hypothécaire?

XpertSource.com peut vous aider dans vos démarches pour trouver un courtier hypothécaire. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en relation avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez être mis en contact avec des experts. 

Vous voulez être mis en relation avec des professionnels en immobilier et obtenir des soumissions? Contactez-nous au 1 833 203-7768



Trouvez votre professionnel immobilier

Remplissez le court formulaire pour trouver le professionnel que vous cherchez

Remplissez ce court formulaire

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


Obtenez 3 mises en relation pour votre prêt hypothécaire
Joindre un fichier

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.

Nombre de demandes traitées depuis 60 jours
3567
Nombre d'experts dans notre réseau
1393
Délai moyen de notre réponse
1 heure